Verbatim

IDI et Chevrillon rachètent Alkan. Groupe Chevrillon et l’IDI, groupe coté spécialiste du capital investissement, annoncent la création d’un pôle francais d’excellence dans le secteur des équipements aéronautiques militaires et civils et la signature d’un protocole en vue de l’acquisition de la société française Alkan, leader sur les systèmes d’emports et d’éjection, aux côtés de son président Armand Carlier et du management. Alkan était détenue majoritairement par le fonds TCR capital qui cède l’intégralité de sa participation, et par l’IDI (15%). La Direction Générale de l’Armement a été tenue informée de cette transaction, réalisée par ces deux sociétés d’investissement à l’actionnariat français et essentiellement familial.

Créée en 1923 par Robert Alkan, et implantée en France près de l’aéroport d’Orly à Valenton, Alkan conçoit, fabrique, commercialise et assure la maintenance de ses systèmes et équipements. Fort de ses 150 collaborateurs dont 35 personnes dédiées à la R&D, le groupe réalise un chiffre d’affaires de 37,3 millions d’euros en 2016 (+ 24,3% en 2 ans), dont 51% à l’export dans plus de 65 pays. Alkan compte parmi ses clients la Direction Générale de l’Armement française et les forces armées de nombreux pays étrangers ainsi que de grands systémiers de défense tels que Safran, Thalès, MBDA, Raytheon et travaille avec de nombreuses sociétés aéronautiques internationales telles que Dassault Aviation, Eurocopter, Embraer, Saab…

Les deux sociétés d’investissement détiendront chacune 37% environ du capital d’Alkan. Le solde sera détenu par son président Armand Carlier et le management. Le protocole d’acquisition est conclu sous la seule condition suspensive de mise à disposition des fonds par Tikehau, les autres conditions ayant été levées, ce qui conduirait à une réalisation dé de l’opération avant la fin du mois de juillet 2017.