Verbatim

Privatisation d’ADP : la Région et les 7 départements d’Ile-de-France veulent être partie prenante. « Si l’Etat, compte tenu de sa situation financière, se révèle dans l’incapacité d’en assurer le contrôle et le développement, la Région et les 7 départements d’Ile-de-France demandent à être associés en amont et de façon privilégiée à ce processus de désengagement, avec l’objectif de conserver durablement une dimension publique importante au contrôle de ces infrastructures essentielles pour le développement du Grand Paris », expliquent les collectivités. Selon Les Echos, ces dernières proposent de racheter 29,9% du capital pour ne pas avoir à lancer une offre publique obligatoire, l’Etat conservant 5%. Ce faisant, ils détiendraient une minorité de blocage afin de protéger les intérêts français.