Verbatim

Vivendi va étudier la distribution de 60% du capital d’UMG et sa cotation d’ici la fin de l’année. Les grands actionnaires institutionnels de Vivendi réclament depuis plusieurs années la scission ou la distribution d’Universal Music Group (UMG) pour diminuer la décote de conglomérat de Vivendi. Le directoire souhaitait, avant de pouvoir envisager de répondre à cette demande, valoriser UMG à sa juste valeur afin de mieux servir les intérêts de ses actionnaires et favoriser ainsi la réalisation de son plan de développement d’un grand groupe de contenus, de médias et de communication.

Le président du directoire avait fixé un objectif de valeur d’entreprise minimum pour UMG de 30 milliards d’euros. L’opération de cession qui s’est finalisée il y a quelques jours sur cette base, pour 10% du capital d’UMG portant à 20% la part désormais acquise par le consortium mené par Tencent, ainsi que la demande de nouveaux investisseurs à des prix potentiellement supérieurs, permettent désormais au Directoire d’envisager une distribution aux actionnaires de Vivendi de 60% du capital d’UMG.

Cette distribution, exclusivement en nature, interviendrait à titre de distribution exceptionnelle. La cotation des actions UMG, émises par la holding tête de groupe en cours de constitution, serait demandée sur le marché réglementé d’Euronext NV à la bourse d’Amsterdam, dans un pays où était implanté un des sièges historiques d’UMG. L’opération envisagée a reçu un premier accueil favorable du consortium mené par Tencent avec qui la cotation sera étudiée.

Une assemblée générale extraordinaire de Vivendi sera convoquée pour le 29 mars prochain afin de modifier les statuts et permettre cette distribution. En cas de vote positif de ses actionnaires, Vivendi poursuivra ce projet, avec une assemblée générale approuvant la distribution qui pourrait aboutir avant fin 2021. Le directoire proposera par ailleurs un dividende ordinaire de 0,60 € par action au titre de 2020 à l’assemblée générale qui statuera sur les comptes annuels de Vivendi le 22 juin prochain.

Les banques déjà mandatées lors des premières étapes nécessaires à la réalisation du plan de développement de Vivendi seront associées à cette étude.