Chut ! On ramasse...

Kaufman & Broad dénonce une tentative de prise de contrôle rampante. Le conseil d’administration de Kaufman & Broad s’est réuni le vendredi 17 juillet 2020. Il a constaté que Promogim Groupe SAS a déclaré détenir 13,41% du capital, s’approchant ainsi du niveau de la participation du management et des collaborateurs de Kaufman & Broad.

Dans ce contexte, le conseil d’administration tient à informer les actionnaires de Kaufman & Broad du caractère non sollicité et non concerté de cette démarche qui pose, en outre, un problème de conflits d’intérêts compte tenu de l’activité de Promogim, promoteur résidentiel directement concurrent de Kaufman & Broad.

Le conseil tient à faire remarquer que la participation importante au capital des équipes de Kaufman & Broad est en phase avec les attentes des collaborateurs, les méthodes reconnues de motivation des équipes et de partage de la valeur, et s’oppose en cela à un modèle caractérisé par un actionnariat fermé à vocation patrimoniale.

Le Conseil dénonce ainsi une tentative de prise de contrôle rampante à une valeur ne reflétant absolument pas les fondamentaux de Kaufman & Broad, et qui est donc totalement contraire aux intérêts de l’ensemble de ses actionnaires.

Enfin, et compte tenu des bonnes perspectives et d’une situation financière solide de la société, le Conseil approuve le recours au programme de rachat d’actions pour un montant maximum de 8,28% du capital de la société, sous réserve des conditions de marché et sa mise en œuvre dans les conditions prévues par la 11ème résolution de l’assemblée générale du 5 mai 2020.