Inside

L’Oréal : fin de l’action de concert. Par courrier reçu le 22 mars 2018, l’Autorité des marchés financiers a été informée par la famille Bettencourt Meyers et par la société Nestlé que le protocole d’accord conclu entre eux, le 3 février 2004, et modifié par avenant, le 10 février 2014, est venu à expiration le 21 mars 2018 et que l’action de concert entre la famille Bettencourt Meyers et Nestlé vis-à-vis de L’Oréal a pris fin le 21 mars 2018. Pour mémoire, la famille Bettencourt Meyers détient 33,13% du capital et des droits de vote du géant des cosmétiques, Nestlé 23,17%.

Dans un entretien au journal Les Echos, le 9 février 2018, L’Oréal se disait serein. « Cela fait quarante-quatre ans que Nestlé est au capital de L’Oréal. Il s’est toujours comporté comme un actionnaire loyal, et fidèle. Il n’y a aucune raison de penser que les choses vont changer », expliquait son PDG, Jean-Paul Agon.  Et d’ajouter : « Et si Nestlé décidait de vendre, nous aurions les ressources. Françoise Bettencourt Meyers a montré à plusieurs reprises sa volonté de faire perdurer l’engagement à long terme de la famille auprès de L’Oréal. Je suis donc très serein ».

Au cours actuel (179,60 €), L’Oréal affiche une capitalisation boursière de 100,5 milliards d’euros, ce qui valorise la participation de Nestlé à 23,3 milliards d’euros.