Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Rachat des minoritaires de HGI, OPA amicales sur Jardine Lloyd Thomson et Mazor Robotics, dépôt début octobre d’une offre sur TxCell, sans oublier les opérations de croissance (Vicat) ou de restructuration (EuropaCorp) : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Saint-Gobain annonce le rachat des minoritaires de Hankuk Glass Industries (HGI). Cette filiale de Saint-Gobain en Corée du Sud cotée à Séoul a lancé une offre de rachat sur la part de son capital (23%) détenu par ses actionnaires minoritaires. Cette offre qui a rencontré un vif succès permet désormais à Saint-Gobain, conjointement avec HGI, de détenir 96,8% du capital de HGI et d’envisager un retrait de la cote. HGI détient une position de premier plan en Corée du Sud et en Asie dans les produits verriers et isolants destinés aux marchés du bâtiment et de l’automobile. Son chiffre d’affaires consolidé s’est élevé à environ 270 millions d’euros en 2017.

Marsh & McLennan Companies (MMC) s’offre Jardine Lloyd Thomson (JLT). L’entreprise de gestion des risques, basée aux Etats-Unis, a conclu un accord en vue d’acquérir cette société britannique de conseils et de courtage en assurance et réassurance. Selon les termes de l’accord, MMC offrira 19,15 livres par action JLT, faisant ressortir une prime de 33,7% sur la base du cours de clôture, le 17 septembre 2018, sur le London Stock Exchange, ce qui valorise la société 5,6 milliards de dollars. MMC a déjà reçu des engagements irrévocables [d’apport de titres JLT à l’offre] de la part du principal actionnaire, Jardine Matheson Holdings, et des administrateurs, qui représentent collectivement 40,5% du capital.

Medtronic acquiert Mazor Robotics pour 1,34 milliard de dollars. Le groupe américain, spécialisé dans les technologies médicales (stimulateurs cardiaques, défibrillateurs, stents, valves…), a conclu un accord en vue d’acquérir ce spécialiste des systèmes de guidage robotisés pour la chirurgie, coté sur le Nasdaq. Pour chaque action Mazor Robotics, Medtronic offre 58,50 $ par action American Depository Share (ADS) ou 29,25 $ par action ordinaire, soit une prime limitée de 10,9% sur le dernier cours coté avant l’annonce, mais qui intervient après un beau parcours boursier (+387% en 3 ans). La transaction, approuvée à l’unanimité par les conseils d’administration des deux sociétés, devrait être finalisée au troisième trimestre fiscal de Medtronic, clôturé le 25 janvier 2019, sous réserve des conditions habituelles.

Les opérations en cours

TxCell : l’OPA de Sangamo Therapeutics pourrait avoir lieu début octobre. Le 23 juillet 2018, TxCell, qui développe des immunothérapies cellulaires, a annoncé la conclusion d’un accord relatif à son acquisition par le laboratoire américain Sangamo Therapeutics. Sous réserve de la réalisation des conditions suspensives, Sangamo ferait l’acquisition d’une participation majoritaire d’environ 53% du capital de TxCell, avant de déposer un projet d’OPA simplifiée, suivie d’un éventuel retrait obligatoire. Les conditions de l’offre et le prix de 2,58 € par action seront soumis à la déclaration de conformité de l’AMF. A ce jour, plusieurs conditions suspensives de l’acquisition ont été remplies. Dès lors, TxCell estime que la réalisation de l’acquisition pourrait avoir lieu début octobre 2018.

Les résultats

Direct Energie : Total au-dessus des 95%, retrait obligatoire en vue. A l’issue de l’OPA simplifiée au prix de 42 € par action, qui s’est déroulée du 26 juillet au 14 septembre 2018, le groupe pétrolier a porté sa participation dans le capital du fournisseur d’électricité et de gaz de 73,04% à 95,37%. Les conditions étant réunies, Total devrait demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Tours de table

Pernod Ricard : la famille Ricard se renforce. Par suite d’acquisitions en Bourse (136.000 actions en date du 14 septembre 2018), le concert d’actionnaires « Paul Ricard » a franchi le seuil de 15% pour détenir 15,05% du capital et 21,32% des droits de vote du numéro deux mondial des Vins et Spiritueux. Dans un courrier adressé à l’AMF, le concert envisage de poursuivre ses achats d’actions en fonction des opportunités du marché, mais n’envisage pas d’acquérir le contrôle de la société.

Accor : Qatar Holding frôle les 16% de droits de vote. Par suite d’une attribution de droits de vote double, cette structure contrôlée au plus haut niveau par Qatar Investment Authority détient désormais 10,14% du capital et 15,96% des droits de vote du groupe hôtelier. Qatar Holding envisage des acquisitions supplémentaires au vu des opportunités, mais n’a pas l’intention de prendre le contrôle d’Accor.

A savoir

Le fonds CIAM dénonce le rejet par la Scor de l’offre de Covéa. Dans une lettre adressée le 18 septembre au PDG de Scor, Denis Kessler, le fonds activiste dénonce le refus du réassureur français de discuter de cette offre avec Covéa [au prix de 43 € par action], a rapporté le Financial Times dans son édition en ligne. « Je ne peux que me plaindre de la facilité avec laquelle vous avez rejeté cette proposition, qui semble être dans l’intérêt commun des actionnaires de Scor », estime Catherine Berjal, présidente du CIAM, actionnaire à hauteur de 0,77% de la Scor.

Vicat confirme des discussions avec Ciplan. Suite à un article paru dans le quotidien brésilien Valor Economico (qui révèle que le groupe français négocie l’achat du cimentier brésilien), Vicat confirme l’existence de discussions avec la société Ciplan. Le groupe Vicat ne souhaite faire à ce stade aucun commentaire additionnel et communiquera en temps voulu, conformément à la réglementation.

EuropaCorp en négociation avec Gaumont. Le studio de cinéma fondé par Luc Besson est entré en négociations exclusives avec le groupe Gaumont dans la perspective d’une reprise de l’activité d’exploitation de films en coproduction et de films sous mandat de distribution issus du catalogue Roissy Films. Lors de l’acquisition de la société, le 28 février 2008, Roissy Films gérait un catalogue de près de 500 titres en qualité de propriétaire ou de mandataire, dont 80 films primés (Les sous-doués, La guerre du feu…) Parallèlement, une trentaine de films issus du fonds de commerce pourraient faire l’objet d’une cession séparée à un tiers.

Bruits de marché

Pandora très entourée sur le marché. L’action du fabricant danois de bijoux fantaisie, fondé en 1982 par Per et Winnie Enevoldson, a bondi mardi de 8,2%, à 54,50 €, portant sa capitalisation à 5,9 milliards d’euros, en baisse toutefois de 40% depuis le début de l’année. Selon une information d’Il Sole 24 Ore, des grands fonds de private equity, comme KKR et Bain Capital, seraient intéressés par le dossier. Et ce d’autant que son actionnariat est éparpillé entre les mains de plusieurs géants de la gestion d’actifs : BlackRock, Prudential, Vanguard Group, Oppenheimer Funds, etc.

Global EcoPower suspendu : les actionnaires s’impatientent. Le 5 septembre, la cotation des actions de cette société spécialisée dans l’éolien et le photovoltaïque a été suspendue sur Euronext Growth dans l’attente d’un communiqué (au cours de 1,195 €, en baisse de 60,2% depuis le 1er janvier). Or, deux semaines plus tard, Global EcoPower n’a toujours pas communiqué les raisons de cette suspension. Interrogé, le responsable de la communication de GEP nous a indiqué qu’un communiqué allait être publié, sans nous préciser toutefois la date. En tout état de cause, une communication sera faite avant l’assemblée générale, appelée à statuer sur les comptes de l’exercice 2017, prévue au plus tard le 31 octobre 2018.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un très beau week-end et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés