Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. OPA amicales sur April, Medidata Solutions et Ramirent, fusion entre la division aéronautique de United Technologies et Raytheon, OPE sur Tableau Software, rachat des minoritaires d’Axel Springer : la semaine a été particulièrement riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

April : l’OPA est officiellement déposée. Suite à l’acquisition de la participation majoritaire détenue par Evolem, Andromeda Investissements (société détenue par des fonds gérés par CVC Capital Partners) a déposé son projet d’OPA simplifiée visant les actions de ce courtier en assurances. Andromeda Investissements, qui détient désormais 64,91% du capital, s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues au prix unitaire de 21,60 €. Ce prix fait ressortir une prime de 25,9% sur le cours d’April, la veille de l’annonce de l’opération (le 28 décembre 2018), et de 36,2% sur la moyenne pondérée des 3 derniers mois avant cette date. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 12 juillet au 8 août 2019.

Sur les marchés étrangers (avec une société française)

Dassault Systèmes lance une OPA amicale sur Medidata Solutions. Au terme d’un accord définitif, approuvé à l’unanimité par les conseils d’administration des deux sociétés, Dassault Systèmes va acquérir Medidata au prix de 92,25 $ par action ordinaire, soit une prime de 1,6% sur le dernier cours coté sur le Nasdaq, lequel affiche une hausse de près de 40% depuis le début de l’année. A ce niveau, la valeur d’entreprise totale de cet éditeur de logiciels spécialisés dans le suivi des essais cliniques s’établit à 5,8 milliards de dollars (pour un chiffre d’affaires de 636 millions de dollars en 2018). Sous réserve de certaines approbations réglementaires, la finalisation de l’acquisition est attendue au dernier trimestre 2019.

Loxam lance une OPA amicale sur le groupe finlandais Ramirent, afin de créer le leader paneuropéen de la location de matériel industriel. Dans le cadre de cette opération, soutenue à l’unanimité par le conseil d’administration, Loxam proposera d’acquérir chaque action Ramirent au prix de 9 €, soit une prime de 65,4% sur le cours du 7 juin 2019 sur le Nasdaq Helsinki, ce qui valorise Ramirent 970 millions d’euros. Les principaux actionnaires de Ramirent, représentant 31,9% des actions, se sont engagés à apporter leurs titres sous réserve des conditions habituelles. La période d’offre devrait débuter autour du 19 juin et expirer vers le 18 juillet 2019.

Sur les marchés étrangers

United Tech fusionne sa division aéronautique, composée de Collins Aerospace et Pratt & Whitney, avec Raytheon, en vue de créer l’un des géants mondiaux de l’aérospatiale et de la défense, avec un chiffre d’affaires pro forma d’environ 74 milliards de dollars en 2019. Selon les termes de l’accord, qui a été approuvé à l’unanimité par les conseils d’administration des deux sociétés, les actionnaires de Raytheon recevront 2,3348 actions de la société fusionnée pour chaque action Raytheon. Une fois la fusion réalisée, les actionnaires de United Technologies détiendront 57% du nouvel ensemble et ceux de Raytheon 43%. La fusion devrait être finalisée au cours du premier semestre 2020.

Salesforce rachète Tableau Software pour 15,3 milliards de dollars. Suite à un accord définitif, le leader mondial des solutions de gestion de la relation clients (CRM) va acquérir ce spécialiste du « big data » dans le cadre d’une transaction entièrement en actions. Pour chaque action apportée, les actionnaires de Tableau Software recevront 1,103 action ordinaire Salesforce, soit l’équivalent de 177,83 $, ce qui fait ressortir une prime de 41,9% sur le dernier cours du 7 juin à New York. Sous réserve des conditions habituelles, l’acquisition de Tableau Software devrait être finalisée au cours du troisième trimestre fiscal de Salesforce se terminant le 31 octobre 2019.

KKR lance une OPA amicale sur Axel Springer. Sans surprise (depuis la révélation des discussions avec Friede Springer, veuve du fondateur du groupe, qui reste propriétaire de 42,6% du capital), la société d’investissement américaine lance une offre dans le but de devenir un actionnaire stratégique, afin de soutenir sa stratégie de développement. KKR propose aux minoritaires d’acquérir chaque action du groupe de presse allemand au prix de 63 €, soit une prime de 12,5% par rapport au dernier cours avant l’annonce et une prime de 39,7% sur le cours non affecté par la divulgation des pourparlers, ce qui valorise Axel Springer 6,8 milliards d’euros. Pour être valide, cette OPA devra atteindre le seuil minimal de 20% du capital.

Mattel ne veut pas de fusion avec MGA Entertainment. Le fabricant américain de jouets a rejeté une nouvelle offre de fusion avec le fabricant des poupées Bratz. Dans un courrier adressé à Isaac Larian, directeur général de MGA Entertainment, en date du 7 juin, Bob Normile, directeur juridique de Mattel, indique que le conseil d’administration de Mattel a conclu à l’unanimité que la proposition de MGA n’était « pas dans l’intérêt supérieur de Mattel et de ses actionnaires ».

Les opérations en cours

Spark Therapeutics : Roche repousse encore l’échéance de son OPA. Suite à une demande de renseignements supplémentaires de la part de la Federal Trade Commission, l’offre, qui devait expirer le vendredi 14 juin 2019, est désormais prorogée jusqu’au 31 juillet 2019. Tous les termes et conditions de l’offre restent inchangés durant cette nouvelle période. Le groupe pharmaceutique suisse s’engage à acquérir toutes les actions de ce laboratoire américain spécialisé dans la thérapie génique au prix unitaire de 114,50 $. Ce prix fait ressortir une prime de 122% par rapport au cours de clôture du 22 février 2019 sur le Nasdaq et valorise Spark Therapeutics 4,3 milliards de dollars.

Bruxelles interdit le projet de concentration entre Tata Steel et ThyssenKrupp. ThyssenKrupp est le 2e producteur d’acier au carbone plat dans l’EEE, tandis que Tata Steel occupe la 3e place. Ces deux entreprises sont de grands producteurs d’acier à revêtement métallique et laminé destiné à des applications d’emballage, ainsi que d’acier plat au carbone galvanisé destiné à l’industrie automobile. Selon la Commission européenne, cette concentration aurait entraîné une réduction de la concurrence et une hausse des prix pour différents types d’acier. Les parties n’ont pas proposé de mesures correctives adéquates pour répondre à ces préoccupations.

Les résultats

Edmond de Rothschild (Suisse) : succès confirmé de l’OPA. A l’échéance de la période d’offre, 4.490 actions au porteur ont été présentées, ce qui correspond à 80,84 % des 5.554 actions au porteur se trouvant aux mains du public. Compte tenu des actions au porteur d’Edmond de Rothschild (Suisse) déjà détenues par Edmond de Rothschild Holding (et par les personnes agissant de concert avec elle), la participation totale représente ainsi, à l’échéance de la période d’offre, 99,57 % des droits de vote et 98,82 % du capital. Un délai supplémentaire de 10 jours de Bourse débutera le 14 juin 2019 et s’achèvera le 27 juin 2019.

Bruits de marché

Thomas Cook très entourée à la City. L’action du voyagiste britannique a bondi lundi de 17,1%, avant de perdre la totalité de ses gains dans la semaine. Thomas Cook a confirmé être en discussion avec le groupe chinois Fosun, premier actionnaire avec 18% du capital et propriétaire du Club Med, après la réception d’une approche préliminaire. « Il ne peut y avoir aucune certitude que cette approche aboutira à une offre formelle », a tenu à prévenir Thomas Cook. Cependant, « le conseil examinera toute offre potentielle avec les autres options stratégiques dont il dispose, dans le but de maximiser la valeur pour toutes ses parties prenantes ».

A savoir

Signature d’un protocole d’accord entre l’Etat, la Caisse des Dépôts, La Poste et La Banque Postale autour du projet de création d’un grand pôle financier public. La mise en œuvre de ce projet serait réalisée par voie d‘apport par l’Etat et la Caisse des Dépôts à La Poste, puis par celle-ci à La Banque Postale, de leurs participations respectives de 1,11% et 40,87% au sein de CNP Assurances. Au terme de cette opération, La Poste serait détenue majoritairement par la Caisse des Dépôts et la participation de La Banque Postale au capital de CNP Assurances passerait à 62,13%. La réalisation de ce projet reste conditionnée par plusieurs étapes, notamment l’obtention d’une dérogation à l’obligation de lancer une OPA sur CNP Assurances.

Thales entre dans l’indice CAC 40. Le groupe d’électronique et de défense, qui a finalisé l’acquisition de Gemalto, va faire son entrée dans l’indice vedette de la place parisienne, à la place de l’équipementier automobile Valeo, à compter du lundi 24 juin 2019, après la clôture du marché. « L’entrée de Thales au CAC 40 résulte de la forte progression de sa capitalisation boursière, passée de 9,6 Mds€ au 31 décembre 2013 à 21,7 Mds€ au 31 décembre 2018 (soit +126% en 5 ans)  générée par l’amélioration de sa marge bénéficiaire », s’est félicité Thales.

Etats financiers semestriels : l’AMF dresse un état des lieux des pratiques, à travers une étude portant sur 93 sociétés. Mettant à jour l’information présentée dans les résultats annuels, les états financiers semestriels constituent une étape importante en matière de communication. Ils permettent de mieux appréhender la situation financière et la liquidité de l’émetteur, ainsi que sa capacité à générer des bénéfices et flux de trésorerie, explique l’AMF. Comment les sociétés présentent-elles leurs états financiers intermédiaires ? Dépassent-elles les exigences des textes pour présenter d’autres informations ? Pour répondre à ces questions, les services de l’AMF ont conduit une étude inédite, en analysant et illustrant par des exemples les pratiques d’un échantillon d’émetteurs français et européens. Pour la consulter.

Carrefour prévoit une consolidation dans la grande distribution. « Il y a beaucoup de concurrents sur des marchés comme l’Italie ou la France et les marges sont faibles dans le secteur et nous ne sommes qu’au début de l’arrivée de grandes plates-formes comme Amazon », a déclaré Alexandre Bompard, PDG de Carrefour, lors de l’assemblée générale. Aussi, « il y aura des difficultés et des consolidations dans les années à venir ». Et d’ajouter : « Ma mission est d’être dans le camp des gagnants et la transformation que nous menons nous placera parmi les gagnants ».

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end lumineux et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés