Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Prorogation de l’OPA simplifiée sur Natixis, ajustement du prix de l’OPA sur Suez, offre désormais en vue sur GrandVision, changement de statut de Lagardère, sans oublier les opérations en cours (Bourrelier Group, Videlio, Tarkett, Altur Investissement) : la semaine a été riche, voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

Natixis : l’OPA simplifiée de BPCE au prix de 4 € par action est prorogée. La durée de l’offre est prolongée pour une durée de six jours de Bourse, soit jusqu’au vendredi 9 juillet 2021 inclus. « Une part du capital de Natixis (et donc du flottant résiduel) est détenue par des fonds indiciels qui n’ont pas été en mesure de décider l’apport à l’offre tant que BPCE n’avait pas franchi le seuil de détention de 85% », explique la banque mutualiste. La prolongation « vise à permettre notamment à ces fonds indiciels de prendre leur décision en tenant compte du niveau de détention atteint par BPCE ». Le 1er juillet, BPCE détenait à la clôture 86,66% du capital de Natixis. Si les conditions sont remplies, BPCE souhaite toujours la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Suez : à l’issue du détachement du dividende, le prix de l’OPA sera ajusté à 19,85 €. Veolia Environnement, par l’entremise de Bank of America Europe, Crédit Agricole CIB, HSBC Continental Europe et Morgan Stanley Europe, a procédé au dépôt modificatif du projet d’OPA visant les actions Suez, initialement déposé le 8 février 2021. Les actions Suez sont désormais visées au prix unitaire de 20,50 € (coupon de 0,65 € par action attaché) au lieu de 18 € (coupon attaché). Le dividende de 0,65 € sera détaché le 6 juillet et mis en paiement le 8 juillet 2021, ce qui ajustera donc le prix d’offre à 19,85 €. Les autres stipulations du projet d’offre demeurent inchangées.

Sur Euronext Amsterdam

GrandVision : l’offre publique d’EssilorLuxottica au prix de 28,42 € par action est en marche. EssilorLuxottica a finalisé l’acquisition d’une participation de 76,72% dans GrandVision auprès de HAL Optical Investments, filiale à 100% de HAL Holding, conformément au contrat de cession de bloc conclu avec HAL le 30 juillet 2019, pour un prix d’achat en espèces de 28,42 € par action. Le groupe soumettra le texte de l’offre à l’Autorité des marchés financiers néerlandaise au plus tard le 23 septembre 2021 et entend retirer GrandVision d’Euronext d’Amsterdam. Le prix proposé sera identique, soit 28,42 € par action, et représente le prix le plus élevé payé par EssilorLuxottica au cours des 12 mois précédant l’annonce de l’offre, ce qui constitue un « prix équitable » au sens de la « Loi néerlandaise sur la Surveillance financière ».

Les opérations en cours

Celles qui se terminent

Bourrelier Group : l’OPR sera close le 7 juillet 2021. M14, société civile contrôlée par M. Jean-Claude Bourrelier et des membres de sa famille, qui détient au moins 87,77% du capital de l’ex-Bricorama, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 52,50 €. Ce prix fait ressortir une prime de 34,6% sur le dernier cours coté le 19 mars avant l’annonce de l’opération. Seuls les actionnaires qui auront apporté leurs actions Bourrelier Group à la procédure semi-centralisée de l’offre (et non par cession directe) se verront remettre un droit à des compléments de prix. À noter que l’initiateur n’a pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire.

Videlio : l’OPA simplifiée se terminera le 8 juillet 2021. Crozaloc (contrôlée par le concert composé de Talis, Comir et Theia Holding), qui détient de concert au moins 85,18% du capital, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 2,60 € (dividende attaché), soit 8,68% du capital de ce concepteur de solutions audiovisuelles. Ce prix fait ressortir une prime de 49,4% sur le dernier cours coté sur le compartiment C d’Euronext Paris, le 29 janvier 2021, avant l’annonce de l’opération. Si les conditions requises sont remplies, Crozaloc a l’intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire.

Tarkett : l’OPA simplifiée prendra fin le 9 juillet 2021. Tarkett Participation (famille Deconinck), qui détient de concert au moins 55,87% du capital de ce groupe spécialisé dans les revêtements de sol et les surfaces sportives, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 20 €. Ce prix fait ressortir une prime de 25,8% sur le dernier cours coté avant l’annonce et une prime de 38,5% sur la moyenne des 20 dernières séances. Si les conditions sont remplies, Tarkett Participation a l’intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire.

Celle qui s’annonce

Altur Investissement : le projet de note en réponse à l’OPA a été déposé. Il contient notamment le rapport établi par le cabinet Associés en Finance, représenté par M. Leroy, mandaté par le conseil de surveillance en qualité d’expert indépendant. Pour rappel, Altur Holding a déposé un projet d’OPA visant les actions de cette société de capital investissement créée en 2006. Altur Holding, qui détient 38,92% du capital, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 5,80 €. Ce prix représente une prime de 20,8% sur le dernier cours coté sur Euronext Growth avant l’annonce. Altur Holding souhaite maintenir la cotation à l’issue de l’offre.

Les résultats

Eurogerm : le retrait obligatoire se dessine. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 47,97 €, Novagerm (société contrôlée par des fonds gérés par Naxicap Partners) détient désormais 96,99% du capital de ce spécialiste des correcteurs de meunerie, améliorants de panification et ingrédients pour la filière blé-farine-pain. Les conditions requises étant remplies, Novagerm devrait maintenant mettre en œuvre un retrait obligatoire.

Financière Agache : le retrait obligatoire est intervenu le 2 juillet 2021 au prix net de tout frais de 44 000 € par action. Il a porté sur 1 202 actions Financière Agache, représentant 0,04% du capital de cette société holding de contrôle de Christian Dior. A cet effet, Agache Placements a déposé sur un compte bloqué, ouvert auprès de Caceis, les fonds correspondant à l’indemnisation de ces titres.

A savoir

Lagardère est désormais une société anonyme. Les assemblées générales des associés commandités et des actionnaires commanditaires de Lagardère SCA, tenues le 30 juin 2021, ont approuvé la transformation en SA à conseil d’administration ainsi que l’attribution aux commandités, en compensation de la perte de leurs droits pécuniaires et non pécuniaires, d’un total de 10 millions d’actions nouvelles. Les actionnaires, qui représentaient un quorum de près de 87%, ont adopté l’ensemble des 44 résolutions qui leur étaient soumises avec un taux moyen d’approbation de 99,56%. Sa dénomination sociale est modifiée en conséquence en « Lagardère SA ».

Altarea en négociations exclusives avec les actionnaires de Primonial en vue d’acquérir 60% du capital du groupe au 1er trimestre 2022 et le solde au 1er trimestre 2024. Le périmètre de l’opération comprend les activités d’Asset management immobilier (30 milliards d’euros d’actifs immobiliers gérés au 31 mai 2021) et de Distribution (12 milliards d’actifs conseillés), ainsi qu’une participation minoritaire de 15% dans La Financière de l’Echiquier (LFDE, 13 milliards d’actifs financiers gérés), les 85% du capital restants étant conservés par les actionnaires actuels (le management, Bridgepoint, Latour Capital, Société Générale Assurances).

A lire

Le marché des fusions et acquisitions en plein boom. « 2021 pourrait bien être une année record en termes de M&A. Une bonne année de fusions et acquisitions représente 4.000 milliards de dollars. Or rien qu’au premier semestre, on approche des 3.000 milliards. Nous verrons ce qu’apporte la deuxième partie de l’année, mais elle n’a pas besoin d’être extraordinaire pour faire de 2021 un cru nettement supérieur à la moyenne », explique Richard Gnodde, directeur général de Goldman Sachs International, dans un grand entretien aux Echos. Les raisons ? « La transformation de l’économie s’accélère, sa digitalisation, son verdissement… La taille des investissements nécessaires pour répondre à ces tendances augmente et les entreprises y répondent en cherchant des effets d’échelle ». Pour lire cet entretien du quotidien Les Echos.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end d’escapade et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés