Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. OPR surprise de Vivendi sur Havas, offres en perspective sur ANF Immobilier et Astellia, OPA d’Accor sur Mantra Group, de Dassault Systèmes sur Exa Corp et de KKR sur HKE, sans oublier les opérations en cours (Abertis, Michael Kors, FTE, Save) et un drôle de bruit de marché (Apple) : la semaine a été très riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

En France

Havas : Vivendi lance une OPR suivie d’un retrait obligatoire, contrairement à ses intentions initiales. Après avoir obtenu 94,75% du capital à la fin de son OPA simplifiée, Vivendi a racheté 1,6% supplémentaire au prix de 9,25 € par action, portant ainsi sa participation à 96,3%. Ce niveau de détention lui ouvrira le bénéfice du régime de l’intégration fiscale. Compte tenu de ces nouveaux éléments et d’un niveau de flottant jugé insuffisant pour assurer la liquidité du titre, Vivendi a décidé de déposer une offre publique de retrait suivie d’un retrait obligatoire sur Havas au même prix de 9,25 €, qui sera soumise à l’AMF dans le courant de novembre.

ANF : l’OPA simplifiée d’Icade se rapproche. La société foncière a signé un accord engageant pour l’acquisition du bloc majoritaire détenu par Eurazeo représentant 50,48% du capital d’ANF au prix annoncé de 22,15 € par action. La cession effective du bloc reste conditionnée notamment à la signature d’une promesse de vente sur la quasi-intégralité du portefeuille immobilier « Héritage » d’ANF pour un prix de 400,4 millions d’euros. Cette cession et le dépôt de l’OPA d’Icade au prix de 22,15 € devraient intervenir respectivement fin octobre et courant novembre 2017.

Astellia : l’OPA d’Exfo se dessine. Selon les termes de l’accord, le groupe canadien devrait déposer une OPA à un prix identique à celui proposé aux actionnaires fondateurs d’Astellia et à Isatis Capital, soit 10 € par action. Ce prix représente une prime de 44,7% par rapport au cours du 30 août 2017, dernière séance avant l’annonce de l’acquisition de 33,1% du capital, et de 56,1% sur le cours moyen pondéré des 12 derniers mois. Sous réserve de l’approbation des autorités françaises et de l’AMF, l’offre devrait être ouverte vers la fin 2017 ou au début de l’année 2018.

A l’étranger

AccorHotels lance une OPA amicale sur Mantra Group, l’un des plus grands opérateurs hôteliers d’Australie. Le groupe français propose 3,96 dollars australiens par action, soit une prime de 23% par rapport au dernier cours coté, valorisant Mantra 1,3 milliard de dollars australiens, soit 900 millions d’euros. Parallèlement, AccorHotels est en discussion avec plusieurs investisseurs potentiels dans le cadre de l’ouverture du capital d’AccorInvest. L’objectif est de signer un accord avant la fin de l’année 2017. A ce stade, le groupe n’a pas la certitude de parvenir à un accord.

Dassault Systèmes ouvre son OPA sur Exa Corporation. L’éditeur français de logiciels de conception par ordinateur a lancé son offre sur la société américaine au prix de 24,25 $ par action. Ce qui fait ressortir une prime de 43% par rapport au dernier cours coté sur le Nasdaq avant l’annonce (16,96 $). L’offre se déroule jusqu’au 9 novembre 2017, à moins qu’elle ne soit prolongée ou abandonnée. Dès la finalisation de l’OPA, Dassault Systèmes acquerra toutes les actions restantes par voie de fusion au prix de l’offre publique. L’OPA et la fusion sont soumises aux conditions habituelles, y compris l’apport par les actionnaires d’Exa d’au moins une action supplémentaire à 50% des actions d’Exa (sur une base diluée).

Hitachi Kokusai Electric : KKR lance son offre améliorée. Après avoir suspendu son projet début août, suite au désaccord de certains actionnaires sur le prix, la firme d’investissement américaine propose désormais 2.900 yens par action HKE, contre 2.503 yens initialement, soit une amélioration de 15,9%, pour prendre le contrôle de la filiale d’équipements électroniques du groupe Hitachi. Le prix est certes plus en rapport avec la capitalisation de HKE, mais il reste néanmoins inférieur au cours actuel à Tokyo, lequel évolue au-dessus des 3.000 yens depuis le 21 septembre 2017.

Les opérations en cours

Abertis : Atlantia va pouvoir lancer son OPA. La CNMV, l’équivalent espagnol de l’AMF, autorise l’opérateur italien à lancer son offre sur son concurrent espagnol pour un montant de 16,3 milliards d’euros, afin de créer le plus grand opérateur mondial avec 14 095 km de routes à péage sous gestion. L’offre est basée sur une contrepartie globale en espèces de 16,5 € par action Abertis, avec la possibilité d’opter, en partie ou en totalité, pour un paiement en titres, sur la base de 0,697 action nouvelle Atlantia pour une action Abertis. L’offre est soumise à différentes conditions et notamment à un taux d’acceptation égal à 50% plus une action.

Michael Kors peut acquérir Jimmy Choo. La Commission européenne a conclu que l’acquisition envisagée ne soulèverait aucun problème de concurrence étant donné les positions de marché combinées modérées des sociétés. Pour mémoire, Michael Kors connue pour ses montres et ses sacs à main a conclu un accord avec JAB Luxury, holding de la famille Reimann, qui détient 67,66% de son capital, pour un montant de 896 millions de livres. Michael Kors paiera 230 pence par action pour l’enseigne, célèbre pour ses chaussures de luxe qui portent le nom de son créateur, soit une prime de 36,5% par rapport au dernier cours avant l’annonce de la mise en vente.

Bruxelles autorise l’acquisition de FTE par Valeo à certaines conditions. La Commission européenne a évalué l’incidence de l’opération sur un certain nombre de marchés sur lesquels les activités de FTE et de Valeo se chevauchent. Pour dissiper les craintes de la Commission, Valeo a proposé de céder la totalité de ses activités dans le secteur des actionneurs hydrauliques passifs, à l’exception de celles se trouvant en Corée, en proposant comme acquéreur le fournisseur italien de pièces détachées automobiles Raicam. La Commission a donc conclu que l’opération envisagée, telle que modifiée par les engagements, ne poserait plus de problème de concurrence.

Save : Atlantia remet ses titres à l’OPA de Milione. Le concessionnaire autoroutier italien a annoncé qu’il cédait sa participation de 22,1% dans le gestionnaire des aéroports de Venise et de Trévise dans le cadre de l’OPA lancée par le consortium Milione. Ce dernier, qui détient 60,68% du capital, propose d’acquérir chaque action Save non détenue au prix unitaire de 21 €, faisant ressortir une prime de 6,10% par rapport à la moyenne des cours sur les 3 mois précédant l’annonce de l’opération. A ce niveau, Save est valorisé 1,16 milliard d’euros.

Dans les tours de table

BFCM a vendu ses parts dans Safran et Eiffage. Banque Fédérative Crédit Mutuel a cédé 3,2 millions d’actions Safran, représentant 0,8% du capital, ainsi que 2,8 millions d’actions Eiffage, représentant 2,9% du capital. Chaque cession a pris la forme d’un placement privé auprès d’investisseurs institutionnels. Après ces opérations, BFCM ne détient plus de participation dans Safran et Eiffage.

A savoir

Non, Google n’a pas racheté Apple pour 9 milliards de dollars ! Peu après l’ouverture de Wall Street, mardi 10 octobre, l’agence Dow Jones avait annoncé sur son réseau que la firme de Mountain View rachetait celle de Cupertino pour ce prix avant de retirer cette fausse information et de présenter ses excuses, en plaidant une erreur technique. Le marché n’a toutefois pas pris cette nouvelle au sérieux dans la mesure où Apple capitalise 806 milliards, soit près de 90 fois le montant annoncé !

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end ensoleillé et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés