Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Les grandes manœuvres se sont poursuivies et de belle manière avec des offres dans la santé (Shire, Armo BioSciences), les arômes et parfums (Frutarom), la banque (Virgin Money), l’immobilier commercial et les sites d’annonces (Gramercy Property, ZPG) et peut-être l’énergie (Energias de Portugal), sans oublier la paix des braves signée entre Saint-Gobain et Sika. Bref, la semaine a été très riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

En France

Saint-Gobain et Sika signent un accord global qui met un terme à leurs litiges. Saint-Gobain a acquis auprès de la famille Burkard la totalité des actions SWH pour un prix de 3,22 milliards de francs suisses. Sika a acquis auprès de Saint-Gobain/SWH 6,97% de son propre capital pour 2,08 milliards de francs suisses. Sika va convoquer une assemblée générale extraordinaire appelée à se tenir le 11 juin 2018 en vue de soumettre notamment les résolutions suivantes : réduction de 6,97% du capital par voie d’annulation des actions acquises auprès de SWH et conversion de toutes les actions Sika en une catégorie d’actions unique (« une action, une voix »). A la suite de l’AGE, Saint-Gobain détiendra 10,75% du capital et des droits de vote de Sika. Les deux groupes vont pouvoir maintenant approfondir leurs relations commerciales.

CFI : Financière Apsys a déposé son OPA simplifiée. Après avoir acquis 761.206 actions auprès de Yellow Grafton S.C. au prix unitaire de 0,83 €, Financière Apsys (société foncière contrôlée par la famille Bansay) détient 89,11% du capital de CFI-Compagnie Foncière Internationale qui est devenue une simple « coquille ». L’initiateur s’engage à acquérir les actions non détenues au prix de 0,83 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 136,7% par rapport à l’actif net comptable au 31 décembre 2017, mais une décote de 73,1% sur le dernier cours avant l’acquisition du bloc par Financière Apsys, le 9 janvier. Cette dernière n’a pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire, ni de demander la radiation des actions.

A l’étranger

Takeda Pharmaceutical lance une OPA amicale sur Shire. Les deux entreprises pharmaceutiques ont conclu un accord sur les termes d’une offre recommandée. Selon les termes de cet accord, chaque actionnaire aura le droit de recevoir 30,33 $ en espèces et 0,839 action nouvelle Takeda (ou 1,678 ADS Takeda) pour chaque action Shire, valorisant le groupe irlandais 45,3 milliards de livres. A la clôture de la transaction, prévue dans la première moitié de l’année civile 2019, les actionnaires de Takeda détiendront environ 50% du nouvel ensemble. Avec cette opération, le groupe japonais entend créer un leader des traitements ciblés en gastro-entérologie, neurosciences, oncologie, maladies rares ou thérapies dérivées du plasma.

Eli Lilly lance, de son côté, une OPA amicale sur Armo BioSciences. Suite à un accord définitif, le groupe pharmaceutique américain va pouvoir acquérir son compatriote, introduit sur le Nasdaq le 26 janvier 2018, afin de renforcer son portefeuille de médicaments pour le traitement du cancer pour 1,6 milliard de dollars. Pour chaque action Armo BioSciences, Eli Lilly offre 50 $ en cash, soit une prime de 67,7% sur le dernier cours avant l’annonce. Sous réserve des conditions habituelles, l’opération devrait être finalisée d’ici la fin du 2e trimestre 2018.

International Flavors & Fragrances s’offre Frutarom. Suite à un accord approuvé par les conseils d’administration des deux sociétés, le groupe américain va racheter le spécialiste israélien des arômes et des parfums pour un montant de 7,1 milliards de dollars (dette comprise), devenant ainsi le n°1 mondial du secteur avec un chiffre d’affaires combiné de 5,3 milliards de dollars. Pour chaque action Frutarom apportée, IFF offrira 71,19 $ en numéraire et 0,249 actions IFF, soit une contrepartie totale de 106,25 $ par action. Ce qui représente une prime de 11% sur le dernier cours de Frutarom avant l’annonce. La transaction devrait être conclue dans les 6 à 9 mois.

Blackstone acquiert Gramercy Property Trust (GPT). Le géant américain du capital-investissement va lancer une offre pour acquérir le groupe d’immobilier commercial américain pour un montant de 7,6 milliards de dollars (dette comprise). Pour chaque action GMT cotée à la Bourse de New York, Blackstone offre 27,50 $, soit une prime de 15% sur le dernier cours coté avant l’annonce et de 23% sur la moyenne des cours des trente dernières séances. Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait être finalisée durant le second semestre 2018.

ZPG accepte d’être rachetée par Silver Lake pour 2,15 milliards de livres. Suite à un accord avec l’actionnaire principal (Daily Mail and General Trust – DMGT), la société d’investissement américaine, spécialisée dans le secteur technologique, lance une OPA sur la société britannique, propriétaire des sites d’annonces immobilières Zoopla et PrimeLocation, au prix de 490 pence par action. Ce prix fait ressortir une prime de 29,8% sur le dernier cours coté avant l’annonce. Sous réserve des conditions usuelles, l’opération devrait être finalisée au 3e trimestre 2018.

CYBG propose d’acquérir Virgin Money. Cet holding, qui détient déjà Clydesdale Bank et Yorkshire Bank, confirme qu’elle a procédé à une approche préliminaire en vue de prendre le contrôle de la banque britannique, fondée par Richard Branson en mars 1995. Selon les termes de la proposition, les actionnaires de Virgin Money se verraient proposer 1,1297 action nouvelle CYBG pour chaque action apportée, valorisant Virgin Money 1,6 milliard de livres. A l’issue de l’opération, les actionnaires de Virgin Money détiendraient 36,5% du nouvel ensemble. CYBG devra annoncer d’ici le 4 juin 2018 sa ferme intention de faire une offre ou de renoncer.

Les opérations en cours

Bruxelles autorise le rachat de Rockwell Collins par United Technologies (UTC). UTC et Rockwell Collins fournissent des systèmes et des équipements pour l’industrie aérospatiale à des avionneurs tels que Boeing et Airbus. La décision de la Commission européenne est subordonnée à la cession d’activités dans le domaine des actionneurs, des commandes de vol, des systèmes de protection contre le givrage et des circuits oxygène. Pour mémoire, United Tech a lancé, le 5 septembre 2017, une offre mixte d’une contrevaleur de 140 $ par action, comprenant une part en espèces de 93,33 $ et une part en titres de 46,67 $. Ce prix fait ressortir une prime de 17,6% sur le dernier cours coté de Rockwell Collins avant les premiers mouvements spéculatifs.

Innogy ne donne pas de recommandation relative à l’offre d’E.ON. « Après un examen approfondi du document d’offre, le directoire et le conseil de surveillance n’émettent aucune recommandation aux actionnaires d’Innogy », est-il précisé dans un communiqué. Et d’ajouter : « Sur la base des informations disponibles et en tenant compte des avis d’équité des banques d’investissement concernées, le directoire et le conseil de surveillance considèrent que le prix par action Innogy offert par E.ON est équitable en termes absolus. Toutefois, si l’on tient compte de l’important échange d’activités entre E.ON et RWE, le directoire et le conseil de surveillance ne sont pas en mesure d’évaluer de manière concluante si le prix d’offre est équitable pour les actionnaires minoritaires ». Pour en savoir plus : Le Journal des OPA.

Tours de table

Global EcoPower : des actionnaires détiennent de concert 41,41% du capital. La société, spécialisée dans la construction de centrales autonomes de production d’électricité, a été destinataire de trois courriers, datés du 26 avril 2018, adressés respectivement par M. Guy Huet, M. Nevil von Tscharner et Semper Finance Group SA, qui déclarent détenir respectivement 13,51%, 0,22% et 13,91% du capital. Ces trois actionnaires ont par ailleurs déclaré agir de concert, à compter du 25 avril 2018, avec une quatrième personne, M. Richard von Tscharner, et détenir ainsi, selon eux, collectivement à cette même date, 41,41% du capital et des droits de vote.

Burberry : GBL a cédé 6,6% du capital. Groupe Bruxelles Lambert et sa filiale à 100% GBL Energy ont vendu 27,6 millions de titres, correspondant à  6,6% du capital du groupe britannique, spécialisé dans la confection de vêtements et d’accessoires haut de gamme, dans le cadre d’un placement privé. Le produit de la cession s’élève à 498 millions de livres et fait ressortir une plus-value de 83 millions. La participation cédée représentait environ 3% de la dernière valeur de l’actif net réévalué de GBL. Le produit de la cession donne à GBL une flexibilité complémentaire pour procéder à de nouveaux investissements et poursuivre le rééquilibrage du portefeuille.

A savoir

Visiomed Group annonce avoir donné mandat à une banque d’affaires d’envergure internationale et largement positionnée dans l’univers des nouvelles technologies afin d’assister la société dans l’analyse d’opportunités de partenariats capitalistiques structurants pour l’activité dédiée à la santé connectée. Des discussions ont d’ores et déjà été engagées. « Nous allons faire une analyse sans tabou des forces et faiblesses de notre Groupe et mesurer le potentiel et la performance de chaque activité avec le soutien très important d’une banque d’affaires experte dans nos domaines, explique Olivier Hua, qui va prendre les rênes de la société, à l’issue de l’assemblée générale du 29 mai. Cette analyse débouchera sur un plan d’attaque stratégique que je souhaiterais présenter avant la mi-juillet. »

Auplata et Element ASA veulent acquérir en commun Osead Maroc Mining. Le 1er producteur d’or français coté en Bourse et la société norvégienne d’investissement dans le secteur minier cotée à Oslo sont entrés en négociation exclusive pour la constitution d’une co-entreprise. Ce joint-venture aurait pour but d’acquérir en commun 100% des actions Osead Maroc Mining (OMM), qui détient à ce jour 37% du capital et des droits de vote de la Compagnie Minière de Touissit (CMT), cotée à la Bourse de Casablanca, leader au Maroc dans la production de concentrés de plomb argentifère de haute qualité. Auplata et Element ASA souhaitent conclure un accord définitif dès que possible et au plus tard le 20 juin 2018.

Bruits de marché

Energias de Portugal (EDP) dans l’attente d’une offre ? L’action du groupe d’électricité et de gaz portugais a terminé à 3,11 €, en hausse de 13,5% sur les 3 derniers mois, portant sa capitalisation à 11,4 milliards d’euros. La CMVM, l’autorité de régulation portugaise, a décidé de suspendre les transactions sur EDP et EDP Renováveis dans l’attente d’un communiqué. Selon le Financial Times, China Three Gorges (CTG) serait sur le point de lancer une offre entièrement en numéraire portant sur les 77% du capital qu’il ne détient pas encore. Pour lire l’article du FT.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un magnifique week-end et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés