Rififi en perspective

Safran/Zodiac Aerospace : une association d’actionnaires conteste à son tour l’opération. RegroupementPPLocal, qui réunit plus de 1700 actionnaires individuels de Solocal, a décidé de mettre son expérience au service d’autres actionnaires minoritaires en France. Dans ce cadre, l’association a choisi d’examiner les conditions du rapprochement des sociétés Safran et Zodiac qui révèle, selon elle, plusieurs atteintes aux intérêts des actionnaires minoritaires de Safran.

« L’analyse de la valeur des deux entreprises révèle aisément que le prix payé aux actionnaires majoritaires de Zodiac sous forme d’actions Safran, est largement supérieur au prix offert en numéraire aux actionnaires minoritaires de Zodiac, explique RegroupementPPLocal. Par ailleurs, nous notons que l’opération a été structurée pour permettre aux actionnaires majoritaires de Zodiac de réaliser une importante économie d’impôt sur la fortune et de droits de succession. Le surcoût induit par cette structure inédite est intégralement supporté par les actionnaires de Safran ».

Au surplus, « le lancement d’une OPA sur Zodiac avant la fusion vise spécifiquement à priver les actionnaires de Safran de tout droit de regard sur l’opération. En effet, les dirigeants de Safran ne sont pas sans ignorer que leurs actionnaires ne seront pas en mesure de s’opposer à la fusion après l’OPA, dans la mesure où le coût d’un maintien de Zodiac sur la cote, après son passage sous le contrôle de Safran, serait prohibitif. Les dirigeants de Safran forcent ainsi le consentement de leurs actionnaires ».

L’association demande donc à la direction de Safran de justifier notamment son choix de structure au regard du préjudice qu’il fait subir à ses actionnaires minoritaires.