L'offre du jour

Dom Security : OPA simplifiée avant une absorption par sa maison mère, Groupe SFPI. Le conseil d’administration de Dom Security a décidé d’initier une OPA simplifiée sur ses propres titres dans le cadre de son programme de rachat, tel qu’autorisé par l’assemblée générale du 17 mai 2018.  Cette offre s’inscrit dans le cadre d’un projet de réorganisation du groupe SFPI devant conduire à la fusion-absorption de Dom Security par Groupe SFPI, le principe ayant été approuvé le 20 juin 2018 par les conseils d’administration des deux sociétés.

L’OPA simplifiée sera libellée au prix de 75 € par action Dom Security et portera sur un nombre maximum de 240.000 actions, représentant 10% du capital. Ce prix fait ressortir une prime de 27% par rapport au cours du 19 juin et une prime de 24,6% sur la moyenne pondérée des cours sur une période de 3 mois avant cette date. La trésorerie nette de Dom Security (21 M€ au 31 décembre 2017) permet de financer l’OPAS, qui portera sur un montant maximum de 18 M€.

Groupe SFPI, qui détient 70,55% du capital de Dom Security, a fait part de son intention de ne pas apporter sa participation à l’OPAS. En conséquence, les actionnaires, autres que Groupe SFPI, représentant 29,45% du capital, pourront bénéficier d’une liquidité sur au minimum 34% de leur participation dans le cadre de cette offre. L’absence d’apport des titres Dom Security à l’OPAS par Groupe SFPI a justifié la désignation d’un expert indépendant, le cabinet Farthouat Finance, qui a conclu au caractère équitable du prix offert.

L’OPAS s’inscrit dans le cadre d’un projet de réorganisation du groupe devant conduire à la fusion-absorption de Dom Security par Groupe SFPI, sur la base d’une parité indicative de 20 actions Groupe SFPI pour une action Dom Security, soit une prime instantanée de 11,9% sur la base des derniers cours de Bourse (3,30 € pour Groupe SFPI, 59 € pour Dom Security).

La fusion envisagée permettrait de supprimer la double cotation et d’unifier la structure boursière du groupe. Elle permettrait de donner une liquidité accrue aux actionnaires des deux sociétés, et notamment à ceux de Dom Security, étant précisé qu’une demande de dérogation au dépôt d’une OPR sera sollicitée, à l’issue de l’OPAS, auprès de l’AMF dans le cadre de ce projet de fusion.

Les deux sociétés évoluent dans l’univers du bâtiment (sécurisation et confort, traitement de l’air et maîtrise des énergies), qui représente 72% du chiffre d’affaires 2017 du groupe SFPI. En outre, l’activité de Dom Security représente environ la moitié du chiffre d’affaires du Pôle Bâtiment de Groupe SFPI. La fusion n’entraînerait aucune modification dans la gouvernance (M. Henri Morel est PDG de Groupe SFPI et de Dom Security) et permettrait une économie de coûts.

Les sociétés détailleront ces différents projets à leurs actionnaires lors d’une réunion de présentation, le 26 juin prochain. Les assemblées générales extraordinaires de Groupe SFPI et Dom Security devraient être appelées à se prononcer sur le projet de fusion au cours du dernier trimestre 2018. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’OPA simplifiée devrait, elle, être ouverte dans le courant du mois de juillet.