L'offre du jour

Engie lance une offre publique de retrait sur la CPCU à 187 € ! Swisslife Banque Privée, agissant pour le compte d’Engie Energie Services, agissant de concert avec la Ville de Paris, a déposé auprès de l’AMF un projet d’offre publique de retrait suivie d’un retrait obligatoire visant les actions de la Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain. Le concert d’actionnaires, qui détient 97,89% du capital (64,39% pour Engie, 33,5% pour Paris), s’engage à acquérir les actions non détenues, représentant 2,11% du capital, au prix unitaire de 187 €.

Ce prix fait ressortir une prime de 71,56% sur le dernier cours coté et une prime de 76,14% sur la moyenne pondérée des cours des trois derniers mois. Il fait par ailleurs apparaître une prime de 1,77% sur l’actif net comptable. Conformément aux dispositions du règlement général de l’AMF, l’initiateur demandera immédiatement, à l’issue de l’offre, la mise en œuvre d’une procédure de retrait obligatoire, moyennant une indemnisation égale à 187 € par action, nette de frais.

En vertu d’une convention de concession en date du 10 décembre 1927, la CPCU produit, transporte et distribue, sous forme de vapeur ou d’eau chaude, de l’énergie thermique pour répondre aux besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire dans Paris et dans 16 communes avoisinantes. Compte tenu de la structure actuelle de son actionnariat, du faible volume d’échange sur Euronext Paris et d’une activité ne nécessitant pas de recourir à un appel au marché, un maintien de la cotation des actions n’est plus justifié, explique le concert d’actionnaires dans la note d’information qui intègre le rapport établi par le cabinet Accuracy, représenté par MM. Bruno Husson et Henri Philippe, mandaté comme expert indépendant.

« La mise en œuvre du retrait obligatoire permettra à la CPCU de réduire ses coûts de fonctionnement en se libérant des contraintes législatives et règlementaires », ajoute le concert. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre publique devrait se dérouler du 19 avril au 3 mai 2018, le retrait obligatoire intervenant le 4 mai 2018.