L'offre du jour

Essilor International et Luxottica fusionnent pour créer un géant de l’optique. Essilor et Delfin ont signé un accord en vue de créer, par le rapprochement d’Essilor et de Luxottica, un acteur intégré au service de la santé visuelle. Le nouveau groupe détiendrait une position de premier plan permettant de proposer une offre complète associant un portefeuille important de marques, une capacité de distribution mondiale et la complémentarité de leurs expertises dans les verres correcteurs, les montures et le solaire. Ensemble, Luxottica et Essilor réaliserait un chiffre d’affaires supérieur à 15 milliards d’euros et son Ebitda net se situerait autour de 3,5 milliards d’euros.

L’opération consisterait en un rapprochement stratégique des activités d’Essilor et de Luxottica selon le schéma suivant : Delfin apporterait la totalité de sa participation dans Luxottica (environ 62 %) à Essilor en échange d’actions nouvelles émises par Essilor dans le cadre d’un apport-scission soumis à l’approbation de l’assemblée générale d’Essilor, sur la base d’une parité d’échange de 0,461 action Essilor pour une action Luxottica. Essilor lancerait ensuite une offre publique d’échange obligatoire, conformément aux dispositions de la loi italienne, visant l’ensemble des actions émises par Luxottica restant en circulation, selon la même parité d’échange, en vue d’un retrait de la cote des actions Luxottica.

Essilor serait renommée « EssilorLuxottica » et deviendrait une société holding après l’apport de ses activités à une filiale détenue à 100%, dénommée Essilor International, à la suite de l’apport par Delfin des actions Luxottica qu’elle détenait. A l’issue de l’opération, Delfin détiendrait entre 31% et 38% des actions émises par EssilorLuxottica et serait son principal actionnaire. Les droits de vote de tout actionnaire d’EssilorLuxottica seraient plafonnés à 31% et les droits de vote double attachés aux actions seraient supprimés.

Le conseil d’administration d’Essilor, réuni le 15 janvier 2017, a approuvé à l’unanimité cet accord avec Delfin qu’il considère comme étant en adéquation avec les intérêts des actionnaires, des salariés et des autres personnes intéressées, et a décidé de mettre en œuvre la procédure d’information-consultation de ses instances représentatives du personnel au titre des opérations envisagées. De son côté, le conseil d’administration de Luxottica, réuni le même jour, a confirmé à l’unanimité que cette opération s’inscrit dans l’intérêt de Luxottica et a reconnu la logique stratégique du rapprochement de ces deux entreprises.

Les conseillers financiers pour cette opération : Citigroup Global Markets Limited et Rothschild & CO pour Essilor, Mediobanca pour Delfin. Les conseillers juridiques : Cleary Gottlieb Steen & Hamilton pour Essilor, BonelliErede et Bredin Prat pour Delfin.

Partager