L'offre du jour

Orange envisage une OPA volontaire conditionnelle sur Orange Belgium. Orange SA annonce qu’elle envisage de lancer une offre publique d’acquisition volontaire conditionnelle sur l’ensemble des actions d’Orange Belgium qu’elle ne détient pas encore. Si les conditions sont réunies, Orange SA envisagera une radiation éventuelle des actions d’Orange Belgium qui sont admises à la négociation sur le marché réglementé d’Euronext Brussels. L’offre serait en espèces, sans condition de seuil, faite au prix de 22 € par action. Ce prix représente une prime de 35,6% par rapport au cours de clôture d’Orange Belgium au 2 décembre 2020 et de 49,3% par rapport au cours moyen pondéré par les volumes sur les six derniers mois.

Si le groupe Orange possède, à l’issue de l’offre, au moins 95% des titres avec droit de vote et a acquis, par acceptation de l’offre, des titres représentant au moins 90% du capital assorti de droits de vote faisant l’objet de l’offre, l’offre serait suivie d’une offre de reprise simplifiée soumise aux mêmes conditions. Orange SA a informé le président du conseil d’administration d’Orange Belgium de ses intentions. Le conseil d’Orange Belgium va procéder à une évaluation de l’offre proposée.

L’objectif est de permettre à Orange Belgium de déployer plus efficacement sa stratégie de création de valeur à long terme et de réagir plus efficacement aux transformations majeures du marché belge, par une meilleure flexibilité financière. Dans ce contexte, un retrait de la cote d’Orange Belgium peut être envisagé si les seuils applicables sont atteints, puisque les ambitions stratégiques de l’entité peuvent être réalisées sans recourir aux marchés de capitaux. Cette offre n’est pas conditionnée à l’atteinte d’un seuil de succès, mais inclura une clause d’événement défavorable significatif.

Cette communication d’Orange n’est que l’expression d’une intention et ne constitue pas une notification formelle d’une offre publique d’acquisition volontaire au sens de l’Arrêté Royal du 27 avril 2007 et de la Loi du 1er avril 2007 relatifs aux offres publiques d’acquisition. Le lancement de l’offre dépend d’un certain nombre de facteurs, dont les conditions générales du marché, l’évolution future des marchés financiers et l’évaluation du prix de l’offre par un expert indépendant qui émettra un rapport au sens de l’article 23 de l’Arrêté Royal du 27 avril 2007 relatif aux offres publiques d’acquisition.

Si Orange SA décide de lancer formellement l’offre, elle déposera à cette fin un dossier auprès de la FSMA. Le conseil d’administration d’Orange Belgium procédera alors à un examen du projet de prospectus et présentera son avis détaillé dans un mémoire en réponse. Si Orange SA renonce à l’intention de lancer une offre, elle le communiquera immédiatement.