L'offre du jour

Sanofi souhaite céder sa participation dans Regeneron Pharmaceuticals. Le groupe pharmaceutique français, qui détient 20,6% du capital de Regeneron Pharma, lequel affiche une capitalisation de 63 milliards de dollars sur le Nasdaq, a l’intention de céder sa participation par voie d’offre publique et de rachat d’actions. Les deux opérations n’auront aucun impact sur la collaboration entre les deux sociétés.

Regeneron a accepté de racheter pour 5 milliards de dollars de ses actions à Sanofi, sous réserve de la finalisation de l’offre publique. A l’issue de l’offre et du rachat d’actions de Regeneron, Sanofi détiendra environ 400 000 actions ordinaires (sur les 23,2 millions détenues) que l’entreprise conservera en soutien de sa collaboration avec Regeneron. Les banques coordinatrices disposeront toutefois d’une option pour acheter jusqu’à 10% supplémentaires des actions Regeneron vendues dans le cadre de l’offre publique. Cette option expirera 30 jours après la dite offre.

A l’issue de ces deux opérations, la participation de Sanofi au capital de Regeneron cessera d’être comptabilisée selon la méthode de mise en équivalence. Après retraitement de son résultat net des activités, le bénéfice net par action (BNPA) des activités de Sanofi devrait croître d’environ 5% en 2020 à taux de change constant, comparé à un BNPA des activités retraité de 5,64 € en 2019, conformément aux perspectives financières indiquées par Sanofi pour l’année en cours.

La collaboration clinique et commerciale entre les deux entreprises remonte à 2003 et aura permis d’aboutir à la création de cinq traitements approuvés à ce jour – d’autres candidats étant actuellement en développement clinique. Sanofi est entré au capital de Regeneron en 2004. La décision de Sanofi de céder ses actions ordinaires a été prise en consultation avec Regeneron et la structure envisagée permettra aux deux entreprises de réaliser leurs objectifs. Cette opération a été approuvée par les conseils d’administration respectifs des deux groupes.

L’offre publique sera lancée simultanément aux États-Unis et à l’international par l’intermédiaire de banques coordinatrices pilotées par BofA Securities et Goldman Sachs, coordinateurs globaux de l’opération et teneurs de livre.