L'offre du jour

Schneider Electric marie ses activités logiciels avec le britannique Aveva. Un accord  a été conclu par les conseils d’administration des deux sociétés sur les termes d’un rapprochement entre Aveva et les activités de logiciels industriels de Schneider Electric, créant ainsi un leader mondial dans le domaine des logiciels industriels et d’ingénierie, avec un chiffre d’affaires combiné de 657,5 millions de livres (sur les 12 derniers mois à fin mars 2017).

A la clôture de l’opération, suite à l’émission d’actions Aveva en faveur de Schneider Electric, ce dernier possédera 60% du capital du nouveau groupe Aveva sur une base entièrement diluée. La valeur des actions reçues par Schneider Electric est de 1,7 milliard de livres, calculée à partir du cours de clôture d’Aveva la veille de l’opération.

Dans le détail, Schneider Electric versera à Aveva 550 millions de livres en numéraire (858 pence par action) qui, avec l’apport de Schneider Electric Software, se traduiront par une participation majoritaire de Schneider Electric dans le capital du nouveau groupe Aveva. Cet apport en numéraire sera distribué aux actionnaires existants d’Aveva (à l’exception de Schneider Electric). Aveva distribuera également 100 millions de livres (156 pence par action ordinaire) aux actionnaires (à l’exception de Schneider Electric), qui représente une part significative de sa trésorerie.

L’opération donnera lieu à une période transitoire de :

  • deux ans à compter de la date de clôture du rapprochement, pendant lesquels Schneider Electric ne pourrait pas accroître sa participation au-delà de 60% du capital entièrement dilué, ni voter en faveur d’un retrait de la cote sans l’accord préalable de la majorité des administrateurs non-exécutifs indépendants ;
  • une période supplémentaire de 18 mois à l’issue de cette période de deux ans durant laquelle Schneider Electric ne pourrait pas accroître sa participation à un niveau supérieur ou égal à 75% du capital dilué, autrement que par voie d’offre publique selon les règles du City Code on Takeovers and Mergers, à condition qu’une telle offre présente une prime d’au moins 20% sur le cours moyen pondéré par les volumes, calculé sur les 30 jours précédant la date de lancement de l’offre.

A l’issue de cette période, Schneider Electric ne sera plus soumis à aucune restriction concernant l’acquisition d’actions ou le lancement d’offres publiques.

La clôture de l’opération, prévue vers la fin 2017, est assujettie à la réalisation de plusieurs conditions incluant, notamment, l’accord des organes de réglementation compétents et des autorités de la concurrence, l’approbation de l’opération par les actionnaires d’Aveva, ainsi que la réadmission à la cotation du nouveau groupe Aveva. De fait, ses titres continueront à être échangés sur le marché principal du London Stock Exchange. A la clôture de l’opération, le nouveau groupe Aveva sera consolidé au sein de la division Industry de Schneider Electric et aura, selon Schneider Electric, un effet relutif sur la marge opérationnelle du groupe.