Bruits de marché

Intu Properties devrait susciter l’intérêt des investisseurs. Suite aux différentes rumeurs, un consortium composé de Peel Group, contrôlé par John Whittaker, du conglomérat saoudien Olayan et du canadien Brookfield Asset Management a confirmé jeudi qu’il envisageait de lancer une offre d’achat sur le groupe de centres commerciaux, coté à la Bourse de Londres. « L’examen de l’offre éventuelle par le consortium en est encore à un stade préliminaire et exploratoire et aucune démarche n’a été prise auprès du conseil d’administration d’Intu », tient toutefois à préciser Peel Group qui détient avec Olayan 29,9% du capital d’Intu. Et d’ajouter : « Il ne peut y avoir aucune certitude qu’une transaction sera finalement conclue, ni aucune certitude quant aux termes d’une telle transaction ». En avril dernier, il est vrai, le gestionnaire immobilier Hammerson avait déjà renoncé à acquérir Intu pour 3,4 milliards de livres, évoquant les perspectives du marché plus difficiles que prévu. A 148,55 pence, Intu affiche désormais une capitalisation de 2 milliards de livres, en baisse de 41,3% depuis le début de l’année.