Les points sur les i

Hammerson ne croit plus au rapprochement avec Intu Properties. Le 6 décembre 2017, suite à un accord entre les conseils d’administration des deux sociétés, le groupe britannique d’immobilier commercial avait annoncé l’acquisition de son concurrent pour un montant de 3,4 milliards de livres. A l’issue de la transaction, les actionnaires du groupe Hammerson détiendraient environ 55% du capital du nouvel ensemble contre 45% pour ceux d’Intu. Mais le conseil d’administration de Hammerson considère désormais que l’acquisition proposée d’Intu n’est plus dans l’intérêt des actionnaires et annonce qu’il retire sa recommandation de voter en faveur de l’acquisition d’Intu. Selon le conseil, « les risques accrus associés à l’acquisition d’Intu l’emportent sur les avantages à long terme auxquels on peut s’attendre par rapport à d’autres options stratégiques ouvertes à la société ». L’offre de Hammerson deviendra caduque si ses actionnaires n’approuvent pas l’acquisition lors de la prochaine assemblée générale.