Les points sur les i

Metro : l’offre d’EP Global Commerce (EPGC) vouée à l’échec. Le véhicule d’acquisition de l’investisseur tchèque Daniel Kretinsky et de son partenaire slovaque Patrik Tkac s’attend à ce que l’offre publique d’achat visant le groupe de distribution allemand n’aboutisse pas, étant donné les derniers chiffres des actions apportées et déjà détenues, qui indiquent que le seuil minimal d’acceptation (67,5%) ne sera pas atteint. EPGC avait annoncé lundi qu’il ne relèverait pas son offre de 5,8 milliards d’euros sur Metro, soit 16 € par action ordinaire et 13,80 € par action préférentielle. Cette décision faisait suite à l’impossibilité de trouver un terrain d’entente avec les deux grands actionnaires du distributeur allemand, Meridian Stiftung et Beisheim Holding, qui détiennent ensemble près de 21% du capital de Metro.