Les points sur les i

Qwamplify précise sa position d’actionnaire de Bilendi. Qwamplify rappelle qu’il est entré en 2015 au capital de Bilendi, cotée sur Euronext Growth, en acquérant environ 30% de son capital montrant ainsi sa confiance dans la société et son management et contribuant à redynamiser la vie du titre. « Qwamplify a toujours soutenu le management et les projets d’acquisition de Bilendi et a toujours souligné le redressement opéré ». En 2018, Qwamplify a proposé la candidature d’un administrateur sur un total de 7 qui a été élu. Depuis lors, Qwamplify veille à ce que les projets de développement soient créateurs de valeur.

Qwamplify entend également veiller à protéger les intérêts des actionnaires de Bilendi. A ce titre la proposition du conseil de voter des résolutions de financement qui dilueraient ces derniers n’a pas le soutien de Qwamplify qui votera contre les résolutions allant dans ce sens lors de l’assemblée du 4 juin 2019. Par ailleurs, Qwamplify est favorable à une distribution de dividendes dans la mesure des possibilités de la société et de ses projets. Qwamplify souhaite également une évolution dans la composition du conseil pour y bénéficier d’une représentation plus conforme à sa participation au capital. Qwamplify détient aujourd’hui 25,85% du capital de Bilendi et environ de 38% des droits de vote.

 « Les enjeux digitaux face au sujet de disruption sont majeurs et on doit absolument challenger la stratégie mise en place jusqu’à aujourd’hui qui montre maintenant clairement ses limites, déclare Cédric Reny, président de Qwamplify. En 5 ans, le digital a tout changé. Qui peut croire que nous aurions la volonté de risquer de mettre en danger la création de valeur d’un de nos actifs majeurs alors que nous avons démontré notre propre capacité à nous réinventer dans la transformation digitale réussie de notre propre business ; bien au contraire.».