Les points sur les i

Société Française de Casinos (SFC) : l’OPA simplifiée au prix de 1,44 € ne verra pas le jour. Les contrats de cession signés entre Circus Casino France et les principaux actionnaires de SFC annoncés fin décembre 2019 sont devenus caduques en raison de l’activation d’une condition suspensive par le Groupe Circus. Le 31 décembre dernier, il avait été annoncé la signature de contrats portant acquisition sous conditions suspensives d’un bloc de contrôle, hors marché, de 50,05% du capital et des droits de vote de SFC, auprès de la société Frameliris (pour 37,05%) et de Foch Investissements (pour 13%) dans le cadre de cessions hors marché au prix de 1,44 € par action.

Les contrats de cessions sont devenus caduques à la suite de l’activation d’une clause suspensive qui permettait à Circus Casino France de renoncer à ces transactions, en cas de fermetures des établissements exploités par le groupe pendant plus de 10 jours. Les casinos du groupe sont en effet fermés par décision ministérielle depuis le 15 mars 2020 dans le cadre de la crise sanitaire Covid-19. La caducité des contrats de cession met fin à la période de pré-offre (l’offre publique étant la conséquence du transfert des blocs au profit du cessionnaire).

Circus Casino France a informé les actionnaires cédants et la SFC de sa volonté de poursuivre ce projet d’acquisition, mais à de nouvelles conditions financières qui prennent en compte les conséquences de la crise sanitaire actuelle sur les activités et la performance financière du groupe. Aucun accord n’a été trouvé à ce stade suite à cette demande. SFC tiendra le marché informé de toute évolution significative des opérations envisagées. Elle annonce avoir demandé à Euronext Paris la reprise de la cotation, suspendue le 14 mai, à l’ouverture de la Bourse, lundi 18 mai 2020.