Les points sur les i

Softbank Group renonce à son OPA pour monter dans le capital de WeWork. Le holding japonais centré sur les télécoms, fondé et dirigé par Masayoshi Son, a annoncé la fin de son offre d’un montant de 3 milliards de dollars, lui permettant de porter sa part jusqu’à 80% du capital de WeWork, car certaines conditions n’étaient pas satisfaites. SoftBank Group reste toutefois « pleinement engagé dans la réussite de WeWork », tout en assurant que le retrait de son offre n’aurait « pas d’impact sur les opérations, les clients et la stratégie » du géant américain des bureaux partagés. SoftBank Group rappelle avoir engagé 14,25 milliards de dollars dans WeWork, dont 5,45 milliards de dollars dans le cadre du plan de sauvetage d’octobre 2019.