Feu à l'orange

Rachat de NXP par Qualcomm : Bruxelles ouvre une enquête approfondie. Le fabricant américain de semi-conducteurs souhaite acquérir son concurrent néerlandais coté sur le Nasdaq au prix de 110 dollars l’action, valorisant NXP 47 milliards de dollars. La Commission européenne a ouvert une enquête approfondie afin d’examiner ce projet d’acquisition en vertu du règlement de l’UE sur les concentrations. La Commission craint que l’opération puisse entraîner une hausse des prix, limiter le choix et ralentir l’innovation dans le secteur des semi-conducteurs.

« Nous utilisons nos appareils électroniques chaque jour – téléphones portables ou tablettes. Etant donné que nous retrouvons des semi-conducteurs dans presque tous les dispositifs électroniques, nous dépendons d’eux lorsque nous utilisons ces appareils. Avec cette enquête, nous voulons être sûrs que les consommateurs continueront à bénéficier de produits sûrs et innovants à des prix compétitifs », explique Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence.

La Commission dispose à présent de 90 jours ouvrables, soit jusqu’au 17 octobre 2017, pour prendre une décision. L’ouverture d’une enquête approfondie ne préjuge toutefois pas de l’issue de la procédure.