Feu au rouge

Donald Trump empêche le rachat de Qualcomm par Broadcom. En s’appuyant sur les recommandations du Comité américain sur les investissements étrangers (CFIUS), le président des Etats-Unis a signé un décret interdisant le projet de rachat du fabricant américain de semi-conducteurs par son concurrent, basé à Singapour, pour des motifs de sécurité nationale. Broadcom était prêt à acquérir Qualcomm pour 79 $ par action, soit 57 $ en espèces et 22 $ en actions Broadcom, valorisant le groupe de semi-conducteurs  à 117 milliards de dollars.