Feu au vert

Bruxelles autorise l’acquisition de Direct Energie par Total. La Commission européenne a conclu que la concentration envisagée ne soulèverait pas de problème de concurrence en raison de chevauchements horizontaux et de relations verticales très limités entre les activités des deux entreprises en France et en Belgique. Pour rappel, Total a signé un accord avec les principaux actionnaires de Direct Energie portant sur un projet d’acquisition de 74,33% de son capital, sur la base d’un prix de 42 € par action, coupon de 0,35 € détaché, soit un prix global d’acquisition d’environ 1,4 milliard d’euros.

Une fois cette acquisition réalisée, Total déposera auprès de l’AMF une offre publique obligatoire portant sur les titres de Direct Energie au même prix par action de 42 €, faisant ressortir une prime de 30% par rapport au cours de clôture du 17 avril 2018 et une prime de 24% sur la moyenne des trois derniers mois et de 13% sur la moyenne des six derniers mois pondérée par les volumes.