Feu au vert

Bruxelles autorise l’acquisition de FTE par Valeo à certaines conditions. La Commission européenne a évalué l’incidence de l’opération envisagée sur un certain nombre de marchés sur lesquels les activités de FTE et de Valeo se chevauchent, notamment la fourniture de modules actionneurs hydrauliques passifs et de leurs composants individuels. Les actionneurs hydrauliques passifs sont des composants essentiels dans les dispositifs d’embrayage.

Pour dissiper les craintes de la Commission, Valeo a proposé de céder la totalité de ses activités dans le secteur des actionneurs hydrauliques passifs, à l’exception de celles se trouvant en Corée. Valeo a proposé le fournisseur italien de pièces détachées automobiles Raicam comme acquéreur des actifs cédés. Raicam est un fournisseur bien établi, très présent en Italie et actif au sein de l’EEE ainsi que dans plusieurs autres pays.

La Commission a constaté que les mesures correctives proposées dissipaient ses craintes, étant donné qu’elles garantiraient que le nombre de fournisseurs sur le marché concerné reste le même. Il en résultera que les équipementiers et les acheteurs indépendants de pièces détachées seront confrontés à un environnement concurrentiel similaire après l’opération.

La Commission a donc conclu que l’opération envisagée, telle que modifiée par les engagements, ne poserait plus de problème de concurrence. La décision est subordonnée au respect intégral des engagements souscrits. La décision de ce jour valide également le choix de Raicam comme acquéreur des actifs cédés par Valeo.