Feu au vert

Bruxelles autorise l’acquisition de Tiffany par LVMH. La Commission européenne a approuvé l’acquisition du contrôle exclusif de Tiffany basée aux États-Unis par LVMH basée en France. Tiffany et LVMH produisent et vendent des articles de luxe à l’échelle mondiale, mais leurs activités se chevauchent principalement dans le secteur de la joaillerie. La Commission a conclu que la concentration envisagée ne soulèverait pas de problème de concurrence au regard des parts de marché modérées de l’entité combinée, de la présence d’un nombre important de fournisseurs tiers, et de l’entrée récente de plusieurs nouveaux concurrents.

La Commission a également considéré que les liens verticaux entre les activités de LVMH et Tiffany ne seraient pas susceptibles de restreindre la concurrence compte tenu d’une capacité et d’incitations limitées à détériorer les conditions commerciales octroyées aux détaillants concurrents sur les produits Tiffany et les autres produits LVMH. En outre, l’entité combinée n’apparait pas susceptible de s’engager dans des négociations croisées et autre stratégies conglomérales à grande échelle au détriment des consommateurs.