Bruits de marché

EDF très recherchée sur Euronext Paris. L’action du groupe spécialisé dans la production et la fourniture d’électricité, contrôlé à 83,68% par l’État français, gagne 6,7%, à 11,98 €, portant sa capitalisation à 37,1 milliards d’euros. A l’origine de ce regain d’intérêt, des rumeurs selon lesquelles le ministère de l’Economie évaluerait à environ 10 milliards d’euros le montant à débourser pour retirer le titre de la cote dans le cadre du projet de réorganisation du groupe, faisant suite à la réforme à venir de la régulation du parc nucléaire français. Un rapide calcul montre toutefois que ce montant avancé de 10 milliards, correspondant à une prime de l’ordre de 65%, apparaît très généreux.

Partager