Lu dans la presse

Euronext peut-il rester indépendant à terme ? « L’expérience de l’absorption d’Euronext par le Nyse, entre 2007 et 2013, n’a été bonne ni pour les actionnaires, ni pour les clients, ni pour les salariés, explique Stéphane Boujnah, PDG de l’entreprise de marché, dans un entretien au Revenu. Nous avons démontré que l’indépendance n’est pas incompatible avec la performance. Au contraire, lorsqu’il appartenait au Nyse, Euronext affichait une marge d’Ebitda de 35 à 38%. En 2016, notre rentabilité a atteint 57,2%, un niveau record par rapport aux autres acteurs européens ».