Lu dans la presse

Française des Jeux (FDJ) : l’Etat céderait 50% du capital. « Fondée en 1976, l’entreprise qui exerce le monopole sur les jeux de hasard devrait ouvrir son capital et changer de statut au plus tard au début de 2019, révèle Le Journal du Dimanche, dans son édition du 8 avril. L’opération sera inscrite dans la future loi de Bruno le Maire sur la croissance et la transformation des entreprises ». Et de préciser : « L’Etat céderait environ 50% des parts de la FDJ (sur les 72% qu’il détient) en les mettant en Bourse ». L’Etat garderait une minorité de blocage proche de 25%, croit savoir le JDD sur la foi d’une source haut placée. Et un « « acteur privé important » (issu des secteurs du divertissement, de l’audiovisuel ou des paris en ligne) ferait son entrée au capital « pour aider la FDJ à se développer » ».