Lu dans la presse

Les fusions-acquisitions vont-elles se poursuivre dans l’acier ? « La consolidation va se poursuivre en Chine, mais entre acteurs locaux, estime Aditya Mittal, président d’ArcelorMittal, dans un entretien au journal Les Echos. En Europe, les opérations de consolidation sont devenues difficiles. Pour nous, la croissance externe est plutôt envisagée dans les pays en voie de développement, comme l’Inde où, après des mois et des mois de lutte, nous allons réussir à nous développer en rachetant en partenariat avec Nippon Steel, l’un des quatre acteurs locaux. Avec son 1,2 milliard d’habitants, c’est un marché avec un très fort potentiel. Il y a d’immenses besoins d’investissements dans les infrastructures ou dans l’automobile ».