Lu dans la presse

Suez : Meridiam réagit à l’offre Ardian-GIP. « Ardian et GIP sont des fonds LBO qui ont déjà eu des expériences malheureuses avec deux entreprises d’eau et d’environnement qu’ils géraient : la Saur en France et Biffa en Grande-Bretagne, explique dans Les Echos Thierry Déau, fondateur de Meridiam et partenaire de Veolia dans son offre pour racheter Suez. Alors, si l’on veut tuer un concurrent, confier Suez à ces deux fonds LBO est probablement le moyen le plus efficace d’y parvenir. Mais ce n’est pas l’intention de Veolia ». En tout état de cause, il n’est pas question réviser l’offre. « Pour cela il faudrait qu’une contre-offre existe. Or, il n’y en a pas, c’est une simple lettre d’intention qui n’a même pas été rendue publique ».