Feu au vert

Cellnex va pouvoir acquérir Hivory. Par une décision en date du 25 octobre 2021, l’Autorité de la concurrence autorise l’opération de rachat, mais sous conditions. Au terme de cette opération, les infrastructures passives (pylônes, mâts hébergeant les antennes, locaux et équipements techniques) du réseau de téléphonie mobile d’Altice (SFR) sont cédées au groupe Cellnex. Cellnex est un groupe espagnol, actif dans le secteur des télécommunications dans plusieurs pays européens et exploite en France environ 9 000 sites d’infrastructures passives de télécommunications mobiles. De son côté, Hivory, détenue par Altice et un fonds d’investissement géré par Kohlberg Kravis Roberts & Co (KKR), exploite environ 10 000 sites d’infrastructures passives en France.

A l’issue de son analyse, l’Autorité a considéré que l’opération était de nature à porter atteinte à la concurrence. Afin de remédier à ces préoccupations, Cellnex s’est engagé à céder, à un ou plusieurs operateur(s) agréé(s) par l’Autorité, plus de 2 500 sites actifs de type « toits-terrasses » et plus de 300 sites actifs de type « autres » situés en zone urbaine, de façon à supprimer les additions de parts de marchés résultant de l’opération. Compte tenu des engagements souscrits par le groupe Cellnex, l’Autorité a autorisé la présente opération à l’issue d’un examen de phase 1.

Partager