Verbatim

Auplata et Element ASA veulent acquérir en commun Osead Maroc Mining. Auplata, 1er producteur d’or français coté en Bourse, et Element ASA, société norvégienne d’investissement dans le secteur minier cotée à Oslo, annoncent être entrés en négociation exclusive pour la constitution d’une co-entreprise.

Ce joint-venture aurait pour but d’acquérir en commun 100% des actions Osead Maroc Mining (OMM), qui détient à ce jour 37% du capital et des droits de vote (sur une base totalement diluée) de la Compagnie Minière de Touissit (CMT), société cotée à la Bourse de Casablanca, leader au Maroc dans la production de concentrés de plomb argentifère de haute qualité.

Cette co-entreprise permettrait aussi de structurer et d’émettre un « Token Generating Event » (TGE) (précédemment appelé ICO – Initial Coin Offering) assis sur les ressources minières contrôlées par les deux sociétés, ainsi que celles de la Compagnie Minière de Touissit (CMT).

Pour rappel, Auplata est, à ce jour, le principal actionnaire d’Element ASA, avec 14% du capital à la date du 6 mai 2018.  Depuis l’acquisition de 4,82% du capital et des droits de vote d’OMM, Auplata a la possibilité de devenir le principal actionnaire de la CMT, à l’issue de l’exercice intégral de l’option d’achat des actions OMM, d’une durée de 5 ans, dont elle bénéficie.

Selon les termes de cette négociation exclusive, Auplata transférerait à Element ASA, cette option d’achat, à hauteur de 50%, dans le cadre de la co-entreprise qu’elle constituerait avec elle ; en contrepartie, Element ASA apporterait son expertise à Auplata pour initier, superviser et gérer les TGE (ex-ICO) basés sur les ressources minières propres d’Auplata et de CMT comme celles d’Element ASA.

L’exercice de l’option d’achat des actions d’OMM par Element ASA devrait être réalisé avant le 31 décembre 2018, avec la possibilité pour la société norvégienne de repousser la durée de l’option de 6 mois. Dans l’accord à finaliser, Element ASA serait soumis à une obligation d’exercice de l’option d’un montant minimum de 15 M€, sous réserve de l’obtention du financement lié.

De son côté, Auplata s’engagerait à exercer l’option dans les mêmes proportions qu’Element ASA, et envisage, pour ce faire, d’avoir recours de manière accélérée à sa ligne de financement par Odirnane (Obligations à Durée Indéterminée à option de Remboursement en Numéraire et/ou en Actions Nouvelles et/ou Existantes).

Auplata et Element ASA souhaitent conclure un accord définitif dès que possible et au plus tard le 20 juin 2018.