Verbatim

EssilorLuxottica fait un point sur GrandVision. Le projet d’acquisition de GrandVision à un prix de 28 € par action, annoncé le 31 juillet 2019, a été autorisé sans condition par les autorités nationales en matière de concurrence aux États-Unis, en Russie, en Colombie, au Mexique et au Brésil, et est actuellement en cours d’examen au Chili, en Turquie ainsi qu’en Europe.

Le 6 février 2020, la Commission européenne a lancé un examen de phase II du projet d’acquisition. Le 5 juin 2020, la Commission européenne a adressé à EssilorLuxottica une déclaration d’opposition que la société a contestée. Le processus d’examen est toujours en cours.

Le 18 juillet 2020, EssilorLuxottica a intenté une action en justice devant le tribunal de grande instance de Rotterdam en vue d’obtenir des informations de la part de GrandVision. Cette action a pour but de lui permettre d’appréhender la façon dont GrandVision a géré la marche de ses affaires pendant la crise de la Covid-19 et d’évaluer l’étendue des manquements de GrandVision à ses obligations en vertu du contrat de soutien.

Le 30 juillet 2020, GrandVision et Hal Optical Investments, son actionnaire majoritaire, ont initié une procédure d’arbitrage contre EssilorLuxottica, que la société considère comme une tentative évidente de la part de HAL et GrandVision de détourner l’attention des manquements de GrandVision à ses obligations contractuelles ainsi que de son incapacité à lui fournir l’information requise.

Le tribunal néerlandais a rejeté la requête d’EssilorLuxottica visant à obtenir l’accès à des informations de la part de HAL et de GrandVision. Le 4 septembre 2020, EssilorLuxottica a interjeté appel contre le jugement qui a rejeté sa requête visant à obtenir l’accès à des informations de la part de GrandVision. La décision de la Cour d’appel est attendue le 6 avril 2021, et la procédure arbitrale suit son cours.