Verbatim

Foncière Inea : changements dans le tour de table. Ses dirigeants fondateurs ainsi que trois family offices actuellement actionnaires ont respectivement conclu des accords avec la société civile MM Puccini en vue du rachat de l’intégralité de sa participation dans Foncière Inea.

Les familles Picciotto et Fournier, entrées au capital de Foncière Inea en 2014, ont conclu un accord pour que leurs sociétés respectives Banoka S.à r.l et Fedora SA, agissant de concert vis-à-vis de Foncière Inea, rachètent respectivement 311.392 et 228.082 actions.

La famille Toulouse, actionnaire historique de Foncière Inea via les sociétés civiles MAT, CET, FRT et FAT qu’elle contrôle et qui agissent de concert vis-à-vis de Foncière Inea, acquiert 21.040 actions auprès de M. Puccini.

Enfin les dirigeants Philippe Rosio et Arline Gaujal-Kempler, respectivement président-directeur général et directeur général délégué de Foncière Inea et actionnaires historiques au travers de leur société Gest, se portent acquéreurs via la société Gest Invest qu’ils contrôlent, de 521.915 actions détenues jusqu’ici par M. Puccini. A l’issue de ces transactions, le nombre total de droits de vote théoriques de la Société ressortira à 9.043.811, pour un nombre d’actions inchangé de 5.993.258.

Ainsi :

  • les dirigeants fondateurs, via leurs sociétés Gest et Gest Invest agissant de concert, possèderont 18,34% du capital et 17,66% des droits de vote ;
  • les sociétés Banoka S.à r.l et Fedora SA, agissant de concert, détiendront respectivement 17,24% et 12,63% du capital et 17,37% et 12,29%des droits de vote ;
  • et la famille Toulouse, via ses sociétés MAT, CET, FRT et FAT agissant de concert, possèdera 1,45% du capital et 1,69% des droits de vote.

Il est précisé, en tant que de besoin, qu’aucun seuil susceptible d’entrainer le dépôt d’une offre publique obligatoire ne sera donc franchi à l’occasion de ces opérations. Ces transactions ont été conclues au prix de 38 € par action et devraient être réalisées au plus tard le 20 septembre 2018.