Verbatim

Gaussin annonce la signature du contrat d’acquisition de 51,43% du capital de Metalliance. Déjà actionnaire à hauteur de 44,32% depuis 2007, Gaussin détiendra 95,75% du capital à la date d’effet de cession prévue au plus tard le 1er juillet 2020. Cette signature fait suite à l’entrée en négociations exclusives pour le rachat du bloc majoritaire annoncée le 16 avril 2019.

Créée en 1923 et cotée sur Euronext Access, Metalliance est un leader dans les engins logistiques pour la construction de tunnels, ainsi que le secteur des travaux pour le rail et la route, avec un important réseau de distribution à l’international. En 2018, Metalliance a réalisé un chiffre d’affaires de 27,4 millions d’euros, ainsi qu’un Ebitda de 1,7 million. Les dirigeants actuels resteront aux commandes de la société pour une durée minimale de quatre ans afin de poursuivre son développement.

Suite à cette acquisition, les chiffres de Metalliance seront désormais consolidés dans Gaussin. Le nouveau groupe devrait réaliser autour de 50 millions de chiffre d’affaires en 2020 et comptera près de 200 employés avec une stratégie de distribution globale de ses produits sur cinq secteurs : ports, aéroports, logistique, souterrain et people mobility, auxquels viendront s’ajouter les matériels de travaux publics (travaux souterrains, routiers, pose de voies et carrières).

Le rapprochement, une fois effectif, permettra de réaliser des synergies fortes sur les marchés des équipements mobiles et autour des technologies de batteries électriques et véhicules autonomes, de renforcer la présence à l’international et de développer et optimiser les capacités industrielles des deux sociétés.

Le contrat d’acquisition est soumis aux conditions suspensives suivantes : l’obtention de la confirmation du maintien des concours apportés par les banques de Metalliance et l’obtention des financements nécessaires à cette acquisition. Le montant de la transaction et les modalités de paiement ne sont pas divulgués, conformément aux clauses de confidentialité du contrat.

Pour rappel, les intervenants sur Euronext Access ne sont contraints ni par la procédure de lancement obligatoire d’une offre publique d’acquisition en cas de franchissement des seuils de 30% et 50% (du capital ou des droits de vote), ni par la procédure d’offre publique simplifiée en cas de changement d’actionnaire majoritaire.