Verbatim

GTT acquiert la société Areva H2Gen, leader français de l’électrolyse PEM. Spécialisée dans la conception et l’assemblage d’électrolyseurs destinés à la production de l’hydrogène vert, Areva H2Gen utilise la technologie à membrane échangeuse de protons (dite « PEM » pour Proton Exchange Membrane). Elle est la seule entreprise qui fabrique des électrolyseurs en France.

Produit principalement par électrolyse de l’eau à partir d’électricité renouvelable, l’hydrogène vert représente un des leviers d’avenir pour accélérer la transition énergétique et environnementale vers la neutralité carbone. Ses débouchés sont nombreux : ils concernent des applications industrielles (raffinerie, agro-alimentaire, électronique, etc.), mais aussi la mobilité (alimentation de véhicules à hydrogène) et le stockage d’énergie en particulier pour les énergies renouvelables.

Le marché de l’hydrogène vert est aujourd’hui en plein développement, notamment sous l’impulsion des grands énergéticiens qui souhaitent verdir leur production d’énergie et de nombreux plans de développement nationaux, ainsi que d’un plan européen annoncé en juillet 2020.

Cette opération permet à GTT d’enrichir son portefeuille technologique par une expertise dans l’hydrogène vert, composante incontournable du mix énergétique des prochaines décennies. Elle représente une opportunité unique de renforcer la filière hydrogène française, en combinant l’expertise de GTT dans le développement et la promotion de solutions d’efficacité énergétique avec la technologie d’Areva H2Gen en matière d’électrolyseurs PEM.

L’acquisition d’Areva H2Gen confirme la volonté de GTT de continuer de développer des technologies de pointe pour une meilleure efficacité énergétique. GTT a réaffirmé cette orientation stratégique lors de l’adoption de sa raison d’être, inscrite dans ses statuts en juin 2020. L’acquisition est totalement en phase avec la stratégie de développement de GTT qui s’appuie sur des relais de croissance lui permettant de valoriser son savoir-faire technologique et sa connaissance des acteurs de la production et du transport de l’énergie.

Financée sur la trésorerie de GTT, cette acquisition n’aura pas d’incidence significative sur les grands équilibres financiers de l’entreprise.