Verbatim

La Securities and Exchange Commission poursuit Elon Musk, PDG de Tesla, pour fraude. La SEC, l’autorité de régulation des marchés américains, accuse Elon Musk, président de Tesla, d’avoir fait une série de déclarations fausses et trompeuses concernant le constructeur de voitures électriques. Le 7 août 2018, l’entrepreneur avait surpris les investisseurs, en annonçant par un simple tweet qu’il voulait retirer Tesla de la cote au prix de 420 dollars par titre, en précisant que le financement était assuré.

Cette annonce, transmise sur le réseau social en cours de séance, avait provoqué de fortes variations du titre, l’action touchant un plus haut, à 387,50 $. Or, le 24 août, le conseil d’administration de Tesla décidait de ne plus poursuivre le projet de retrait de la cote annoncé par Elon Musk.

« Les dirigeants ont […] des responsabilités importantes vis-à-vis des actionnaires », a déclaré Steven Peikin, co-directeur du département de la Sécurité de la SEC. « La célébrité d’un dirigeant ou sa réputation d’innovateur technologique ne lui permet pas de prendre ces responsabilités à la légère ».

Pour consulter la communication de la SEC.