Verbatim

L’Autorité des marchés financiers met en garde le public. L’AMF observe depuis l’annonce de la privatisation de la Française des Jeux un vif intérêt de la part des épargnants pour cette opération. Simultanément, le régulateur a constaté l’apparition de plusieurs sites internet frauduleux offrant à des épargnants la possibilité d’acquérir des actions de la FDJ sans y être autorisés. Le nom de la Française des Jeux est susceptible d’être utilisé ici de manière abusive.

Régulièrement confronté à des situations dans lesquelles les sommes confiées par les particuliers à de faux intermédiaires, disparaissent purement et simplement, sans possibilité de les recouvrer, le régulateur en appelle à la vigilance et au discernement des investisseurs à l’égard de ces plateformes. Il rappelle que le conseil en investissement et la souscription d’actions pour le compte de clients sont des activités réglementées.

Pour vous assurer que l’intermédiaire qui vous propose des produits ou services financiers est autorisé à opérer en France, vous pouvez consulter la liste des prestataires de services d’investissement habilités (https://www.regafi.fr) ou la liste des intermédiaires autorisés dans la catégorie de conseiller en investissement financier (CIF) (https://www.orias.fr/search).

Si le prestataire ne figure sur aucune de ces deux dernières listes, l’AMF vous invite fortement à ne pas répondre à ses sollicitations, car il est susceptible d’être en infraction avec la législation applicable, voire d’agir frauduleusement.