Verbatim

Scor répond à Covéa et à son PDG, M. Thierry Derez. Le Conseil d’administration de Scor a décidé, à l’unanimité, de confirmer à tous égards sa décision du 30 août 2018 de refuser d’engager des discussions avec Covéa. M. Thierry Derez a été informé dès lundi 24 septembre de la décision unanime du Conseil d’administration de Scor SE. S’agissant du communiqué de presse diffusé aujourd’hui par Covéa :

  • Scor prend acte du fait que Covéa a clarifié, ce jour, sa position vis-à-vis de Scor à la suite de ses récents communiqués et déclarations. Ainsi que Scor l’a rappelé à plusieurs reprises, Covéa est tenu par un engagement de standstill lui interdisant de dépasser, directement ou indirectement, le seuil de 10% du capital de Scor, jusqu’au 7 avril 2019. Scor prend acte que Covéa entend respecter pleinement cet engagement.
  • Le communiqué de Covéa indique que M. Thierry Derez a décidé de se mettre en « retrait temporaire » du Conseil d’administration de Scor jusqu’à la réunion de l’assemblée générale annuelle de Scor appelée à se réunir en 2019. A cet égard, Scor rappelle que M. Thierry Derez est administrateur de Scor SE en son nom propre et qu’il n’appartient donc pas à Covéa de se prononcer en son nom. En outre, la notion de « retrait temporaire » d’un administrateur n’est visée ni par la loi ni par les statuts ou le règlement intérieur du Conseil d’administration de Scor.
  • Scor conteste formellement les allégations de Covéa selon lesquelles celui-ci aurait fait l’objet « d’ attaques ». Scor rappelle qu’il a réuni et fait délibérer diligemment ses organes sociaux conformément aux meilleures pratiques de gouvernance pour se prononcer sur la proposition de Covéa. Scor a répondu négativement à celle-ci, en raison notamment de ses conséquences préjudiciables pour le Groupe, ses actionnaires et ses salariés, de l’absence de tout projet industriel et d’un prix ne reflétant ni la valeur intrinsèque ni la valeur stratégique de Scor. La décision de Scor, qui n’emporte donc aucune critique de Covéa, était fondée sur la seule appréciation de son propre intérêt social.
  • Scor se félicite que Covéa fasse part de son « souci de sérénité et d’apaisement ». Scor poursuit quant à lui, avec confiance et détermination, la mise en œuvre du plan stratégique « Vision in Action» centré sur la création de valeur, au service de ses actionnaires, de ses clients et de l’ensemble de ses parties prenantes.