Verbatim

Société Française de Casinos en forme avant l’OPA de Circus Casino France. Pour son exercice 2018-2019 (de novembre 2018 à octobre 2019), la SFC a enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 20,4 millions d’euros, stable à périmètre comparable (hors Capvern qui était consolidé en 2017-2018). Le résultat opérationnel progresse à 7 millions d’euros, grâce aux plus-values comptables enregistrées lors des différentes cessions pour un montant net cumulé de 4,8 millions et à la reprise de la provision de 1,4 million (garantie hypothécaire), constituée l’an dernier dans le cadre du litige avec le Groupe Partouche. Le litige est définitivement soldé aujourd’hui suite à la cession des murs du casino de Châtel-Guyon. Après comptabilisation des charges financières et de l’impôt, le résultat net part du groupe annuel ressort à 4,9 millions. L’endettement net ressort ainsi à un niveau très faible de 0,3 million, confirmant la très nette amélioration de la structure financière du Groupe.

Pour rappel, la société Circus Casino France, filiale de la société belge Gaming, a annoncé fin décembre avoir signé des contrats de cession en vue d’acquérir auprès des actionnaires principaux un bloc de contrôle de 50,05% du capital et des droits de vote au prix de 1,44 € par action. La réalisation définitive de cette opération reste soumise, notamment, à l’obtention de l’autorisation du ministre de l’Intérieur conformément aux dispositions de l’article L. 323-3 du Code de la sécurité intérieure (les autres conditions suspensives étant usuelles).  En cas de réalisation de ces cessions, Circus Casino France prendrait le contrôle de Société Française de Casinos et déposerait un projet d’OPA simplifiée conformément à la réglementation en vigueur, au prix de 1,44 € par action, portant sur la totalité des actions SFC existantes non détenues par Circus Casino France.