Verbatim

Total finalise l’acquisition de Maersk Oil, signée le 21 août 2017. Cette opération apporte à Total environ 1 milliard de barils équivalent pétrole de réserves et ressources 2P/2C, principalement situées dans des pays de l’OCDE, et une production supplémentaire d’environ 160 000 barils équivalent pétrole par jour (bep/j) dès 2018, qui devrait croître à plus de 200 000 bep/j à l’horizon 2020.

L’acquisition de Maersk Oil permet au groupe de renforcer sa  position de leader au Royaume-Uni et en Norvège, et d’étendre ses activités au Danemark, faisant ainsi de Total le 2e opérateur le plus important en mer du Nord, avec une production de 500 000 bep/j d’ici 2020.

Cette opération vient également consolider d’autres zones de croissance de Total, notamment en Algérie et dans le Golfe du Mexique aux États-Unis. La transaction a un effet positif immédiat sur le résultat net par action (BNPA) et le cash-flow par action de Total.

La transaction prend effet le 8 mars 2018. L’accord prévoit que A.P. Moller-Maersk recevra l’équivalent de 4,95 milliards de dollars en actions Total (environ 97,5 millions d’actions sur la base d’un prix égal à la moyenne des cours côtés des vingt séances de Bourse ayant précédé le 21 août 2017) et Total reprendra à son compte 2,5 milliards de dollars de dette de Maersk Oil.