Verbatim

Ymagis a conclu un accord de restructuration financière à l’unanimité de ses créanciers obligataires et bancaires. Cet accord répond aux trois objectifs poursuivis par ce spécialiste des technologies numériques pour l’industrie du cinéma. A savoir réduire le montant total de la dette financière nette, renforcer les fonds propres et rééchelonner les échéances de la dette résiduelle. Au total, cet accord conduit à ce que les 52,1 millions d’euros de dettes, objet de la négociation, soient traités de la manière suivante :

* entre 13,9 M€ et 16,2 M€ de réduction de dette par abandon de créance à la date de réalisation des opérations ;

* 9,2 M€ d’obligation remboursables en actions ordinaires au prix implicite de 3 € par action ordinaire que la société pourra racheter en numéraire dans certaines conditions ;

* 26,8 M€ de dette résiduelle remboursable sur une période allant de 2020 à 2026.

Cet accord permet à la société de réduire significativement sa dette financière nette, pour atteindre des niveaux qui lui permettront de poursuivre son développement. Si les conditions suspensives applicables sont satisfaites ou qu’il y est renoncé́, l’accord de restructuration prendra effet au plus tard le 29 février 2020. La société indique qu’un prospectus sera préparé et devra être visé par l’Autorité des marchés financiers en vue de l’admission des BSA et des actions ordinaires issues de l’exercice des BSA et de la conversion des ORAR. Ymagis a demandé à Euronext Paris la reprise de la cotation à l’ouverture de la Bourse de Paris, mardi 3 décembre 2019.