Inside

Fauvet-Girel se dirige vers un projet de cession. Après avoir cédé, en date du 29 avril 2021, le dernier actif immobilier de la société, l’actif net est désormais constitué uniquement de disponibilités et de placements de trésorerie. Par ailleurs, le bilan ne présente aucune dette financière. Dans ce cadre et compte tenu de l’absence d’utilisation de cette ligne de cotation, la société, à la demande de son actionnaire de référence, a décidé d’initier l’étude d’un projet de cession de sa quote-part de titres détenus. Ainsi, un conseil financier (Atout Capital) a été mandaté et se tient à la disposition de tous repreneurs potentiels, investisseurs, banques d’affaires, opérateurs immobiliers ou autres pour échanger sur un projet de reprise.

Pour rappel, Krief Group avait conclu, le 19 juin 2018, un accord portant sur l’acquisition de 242.527 actions Fauvet-Girel, représentant 96,70% du capital, détenues par son actionnaire historique (Spaclo) et des membres de la famille fondatrice. L’acquisition de ce bloc, ainsi que l’OPA consécutive, devaient être réalisés au prix de 33,27 € par action. Le litige opposant les principaux actionnaires de Fauvet-Girel et Krief Group ayant été résolu de manière amiable en septembre 2020, Krief Group a confirmé ne pas avoir l’intention de déposer un projet d’offre publique visant les titres de cette société.