Inside

Les « zinzins » étrangers retrouvent le goût de la France. Le président de la République a reçu à dîner, mercredi 25 octobre, vingt-et-un des plus grands noms de la gestion d’actifs, afin de les convaincre de conforter ou de renforcer leur présence en France. Ces grands investisseurs mondiaux – fonds souverains, fonds de pension et gestionnaires d’actifs – « nous ont dit qu’il y avait une sous-pondération qui n’était plus justifiée aujourd’hui », selon une déclaration de l’Elysée rapportée par l’agence Reuters. Cette rencontre « a renforcé le point de vue selon lequel les opportunités en France n’ont jamais été aussi fortes depuis 20 ans. La dynamique dans laquelle s’inscrit le gouvernement français en termes de transformation économique nous encourage. Nous continuons à être intéressés par les opportunités d’investissement à long terme que la France a à offrir », a ajouté une porte-parole de BlackRock.