Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Les grandes manœuvres se poursuivent dans des secteurs aussi divers que l’hôtellerie de prestige (Belmond), la réservation de voyages (Travelport Worldwide), le commerce spécialisé (Ahlsell) et l’ingénierie (Pöyry), sans parler des nombreux bruits de marché (Liberbank, Unicaja Banco, Scout24). Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

LVMH lance une OPA amicale sur le groupe hôtelier Belmond. Après avoir conclu un accord définitif, le leader mondial du luxe va acquérir le groupe américain, qui détient ou exploite 46 hôtels de prestige (Cipriani à Venise, Splendido à Portofino, Copacabana Palace à Rio de Janeiro…), des trains (Venice Simplon-Orient-Express) et des croisières fluviales. L’offre sera lancée au prix de 25 $ par action Class A, soit une prime de 41,6% sur le dernier cours coté à New York. La transaction fait ressortir une valeur des fonds propres de 2,6 milliards de dollars. La réalisation de la transaction devrait intervenir au 1er semestre 2019 et est soumise à l’approbation des actionnaires de Belmond et de certaines autorités en matière de concurrence.

Travelport Worldwide racheté par deux fonds d’investissement. Suite à un accord définitif, le spécialiste des logiciels de réservation de voyages, basé à Londres mais coté à New York, a décidé de s’offrir à Siris Capital et à Evergreen Coast Capital, société de capital investissement d’Elliott Management, pour un montant de 4,4 milliards de dollars. Selon les termes de l’accord, l’offre en espèces sera lancée au prix de 15,75 $ l’action, soit une prime limitée à 2,3% sur le dernier cours coté, qui affiche toutefois une hausse de 17,7% depuis le début de l’année. La transaction, qui devrait être finalisée au 2e trimestre 2019, reste soumise aux conditions de clôture habituelles et notamment à l’approbation des actionnaires de Travelport.

CVC Partners lance une OPA sur le suédois Ahlsell. La société d’investissement, qui a gardé 25,1% du capital d’Ahlsell après l’avoir introduit sur le Nasdaq Stockholm en 2016, a décidé de lancer une offre en espèces, via une entité dénommée Quimper. CVC propose d’acquérir chaque action de cette société de commerce spécialisée pour les professionnels (plomberie, chauffage, électricité…) au prix de 55 couronnes suédoises, ce qui la valorise 17.970 millions de couronnes (1,7 milliard d’euros). Ce prix représente une prime de 32,5% par rapport au cours de clôture du 10 décembre 2018. L’offre se déroulera du 20 décembre 2018 au 11 février 2019.

AF et Pöyry unissent leurs forces pour former un leader européen de l’ingénierie et du conseil. Suite à un accord, le groupe suédois AF lancera une OPA amicale pour acquérir toutes les actions de son concurrent finlandais au prix de 10,20 € par action, valorisant Pöyry 611 millions d’euros. Ce prix fait ressortir une prime de 45,7% sur le dernier cours avant l’annonce sur  le marché Nasdaq d’Helsinki, le 7 décembre 2018. Le conseil d’administration de Pöyry a décidé à l’unanimité de recommander aux actionnaires d’accepter l’OPA. Et quatre actionnaires importants, représentant ensemble 52,3% du capital, se sont engagés à apporter leurs titres. L’offre devrait débuter autour du 20 décembre 2018 et arriver à expiration vers le 31 janvier 2019.

Les opérations en cours

Baccarat : l’OPA est ouverte jusqu’au 4 janvier 2019. Le groupe chinois FFC, qui détient désormais 88,78% du capital, s’engage à acquérir, via sa filiale Fortune Legend,  les actions non détenues au prix unitaire de 222,70 €, soit un prix identique à celui fixé pour l’acquisition des participations détenues par des entités affiliées à Starwood Capital Group et à L Catterton. Ce prix fait ressortir une décote de 14,3% sur le dernier cours coté avant l’annonce de la promesse d’achat, le 1er juin 2017, et une prime de 0,8% sur la moyenne pondérée par les volumes sur les 3 derniers mois avant cette date. Au prix offert, cette cristallerie de renommée mondiale, créée en 1764, est donc valorisée 185 millions d’euros. L’initiateur n’envisage pas de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Bruxelles autorise sous conditions l’acquisition de Gemalto par Thales. Pour dissiper les craintes de la Commission européenne, en matière de concurrence, Thales a proposé de céder ses activités mondiales dans le domaine des HSM (modules matériels de sécurité) à usage général, commercialisés sous la marque «nShield», à un acquéreur approprié, qui continuera à développer le produit. « Les engagements pris éliminent totalement le chevauchement d’activités entre Thales et Gemalto sur le marché des HSM à usage général pour lesquels la Commission avait constaté des problèmes de concurrence », explique Bruxelles. La Commission a dès lors conclu que l’opération envisagée ne poserait plus de problème de concurrence.

Les résultats

Tradedoubler : Reworld Media reste en deçà des 50%. Au lancement de l’OPA, qui n’était assortie d’aucune condition, Reworld Media détenait 29,95% du capital et des droits de vote de Tradedoubler. A la clôture de l’offre qui ne sera pas prolongée, les actionnaires ont apporté 10,26% du nombre total d’actions, permettant à Reworld Media de détenir désormais 40,21% du capital. Le règlement auprès des actionnaires ayant accepté l’offre devrait intervenir autour du 21 décembre 2018. Fredersen Advokatbyrå AB a été le conseil juridique de Reworld Media sur cette opération.

Sortie de cote

GFI Informatique : les actions ont été radiées jeudi 13 novembre 2018. Durant l’OPR, Mannai avait acquis sur le marché 604.539 actions au prix unitaire de 10,50 €. Ce qui a permis au groupe qatari de porter son contrôle à 97,51% du capital et des droits de vote de cet acteur majeur des services et solutions numériques.

Tours de table

Engie reste l’actionnaire de référence de Suez. Le conseil d’administration, qui s’est réuni mardi 11 décembre, a confirmé sa volonté de soutenir activement le développement de Suez en conservant son niveau actuel de participation (32%). Engie est prêt également à renforcer ses coopérations industrielles avec Suez dans le respect de l’indépendance des deux entreprises et des réglementations applicables notamment en matière de concurrence et de bonnes pratiques commerciales.

Pierre et Vacances met fin à l’ensemble des liens avec HNA Tourisme. La totalité de la participation détenue par HNA dans Pierre et Vacances S.A., soit 980.172 actions ordinaires, représentant 10% du capital et 13,50% des droits de vote, sera ainsi cédé à SITI (contrôlée par M. Gérard Brémond, président de Pierre et Vacances S.A.) au prix de 15,93 € par action. A l’issue de cette opération (qui interviendra dans un délai maximum de vingt séances à compter de la signature de l’accord), la participation de SITI dans la société passera à 49,81% du capital et à 64,91% des droits de vote.

EOS imaging : Fosun Pharma devient le premier actionnaire. A l’issue d’une augmentation de capital réservée d’un montant de 15 millions d’euros par émission de 3.446.649 actions nouvelles au prix unitaire de 4,37 €, Fosun Pharma, à travers Fosun Pharmaceutical AG, détiendra 13,2% du capital et des droits de vote (sur une base non diluée) de ce pionnier de l’imagerie médicale orthopédique 2D/3D.

Altamir cède le solde de sa participation dans Albioma. La société cotée de capital investissement a cédé le solde de sa participation dans Albioma à Impala, groupe diversifié dans l’énergie, l’industrie, les marques et la gestion d’actifs. La participation dans Albioma (environ 5,5% du capital), qui était détenue par Altamir via sa filiale Financière Hélios, est cédée pour un montant de 31,7 millions d’euros.

Bruits de marché

Pernod Ricard : l’entrée du fonds Elliott dope le titre (+8%). Le fonds activiste a annoncé détenir 2,5% du capital du n°2 mondial des vins et spiritueux, tout en critiquant la gouvernance d’entreprise « inadaptée » et une culture « peu ouverte sur l’extérieur ». Si Elliott estime que le groupe représente « une des opportunités d’investissement les plus intéressantes du secteur »,  il considère néanmoins que le retour total pour l’actionnaire a été inférieur à celui offert par ses concurrents lors de la dernière décennie ». Pernod Ricard lui a répondu, en précisant notamment que, sur les 3 dernières années, le groupe avait créé plus de 11 milliards d’euros de valeur.

Liberbank et Unicaja Banco très entourées à la Bourse de Madrid. Les actions de ces deux banques espagnoles ont bondi mercredi respectivement de 13,9% (à 0,44 €) et de 15,9% (à 1,186 €). Unicaja et Liberbank ont indiqué avoir eu des discussions en vue d’un éventuel rapprochement, confirmant ainsi les informations du journal Expansion. Néanmoins, aucune décision n’a été prise, selon Unicaja, et aucune proposition précise n’a été soumise à sa direction, ajoute de son côté Liberbank.

Scout24 très recherchée à la Bourse de Francfort. L’action du spécialiste allemand des petites annonces (véhicules d’occasion, immobilier, rencontres, finance, voyage) et de la publicité sur Internet a bondi vendredi de 13,6%, à 41 €, portant sa capitalisation à 4,4 milliards d’euros. Selon le Financial Times, Scout24 a fait appel à des banques et à un certain nombre de sociétés de capital-investissement, dont Silver Lake, en vue d’une éventuelle cession qui pourrait atteindre 5 milliards d’euros.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end heureux et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés