Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Dépôt officiel des offres de Searchlight Capital Partners sur Latécoère et de Curae Lab sur Millet Innovation, OPA amicales de Mengniu sur Bellamy’s et de LMP Bidco sur Charles Taylor, sans parler des opérations en cours (Officiis Properties, Hybrigenics, Kas Bank, Innogy) : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

Latécoère : Searchlight Capital Partners (SCP) a déposé son OPA. SCP SKN Holding I, qui détient désormais 26,05% du capital (suite à l’acquisition d’un bloc auprès de différents fonds), s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues, représentant 73,95% du capital, au prix de 3,85 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 34,1% sur le dernier cours coté au 28 juin 2019, dernière séance avant l’annonce de l’offre, et une prime de 22,3% sur la moyenne pondérée des cours sur les 3 mois précédant cette date. Si les conditions requises sont remplies, l’initiateur a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 10 octobre au 13 novembre 2019.

Millet Innovation : Curae Lab a déposé aussi son OPA. Cette société contrôlée par M. Franck Sinabia via GTF Conseil, qui détient 87,49% du capital de ce spécialiste des produits de podologie vendus en pharmacies, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix de 20,20 €, soit un prix identique au transfert du bloc majoritaire. Ce prix fait apparaître une prime de 13,5% sur le dernier cours avant l’annonce des négociations, le 7 juin 2019, et de 17,5% par rapport aux cours moyens pondérés des 60 séances précédant cette date. Si les conditions requises sont remplies, Curae Lab a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire. Sous réserve du feu de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 10 au 30 octobre 2019.

Sur les marchés étrangers

Mengniu lance une OPA amicale sur Bellamys. Le géant chinois des produits laitiers a déposé une offre pour acquérir le spécialiste australien des aliments pour bébés et des préparations bio pour nourrissons pour un montant de 1,46 milliard de dollars australiens (soit 905 millions d’euros). Dans le cadre de cette offre, qui a reçu le soutien du conseil d’administration, Mengniu propose d’acquérir chaque action Bellamy’s au prix de 12,65 dollars australiens, soit une prime de 52% sur le dernier cours coté sur l’ASX avant l’annonce de l’opération. Cette opération intervient alors que la Chine est devenue méfiante à l’égard de sa propre production de lait infantile, avec notamment le scandale du lait mélaminé en 2008.

LMP Bidco lance également une OPA amicale sur Charles Taylor. Au terme d’un accord conclu avec le conseil d’administration, cette structure constituée pour le compte de fonds conseillés par Lovell Minnick Partners va pouvoir acquérir ce courtier britannique en assurances. LMP Bidco propose d’acquérir chaque action au prix de 315 pence (dividende intermédiaire de 3,65 pence non compris), soit une prime de 34% sur le dernier cours coté à Londres avant l’annonce de l’opération et une prime de 39,5% sur la moyenne pondérée des 3 derniers mois, valorisant Charles Taylor 261 millions de livres sterling. « Le conseil d’administration de Charles Taylor est confiant dans la qualité et les perspectives à long terme du groupe, mais estime que cette offre tient compte de ces facteurs et représente une bonne opportunité pour les actionnaires », déclare Edward Creasy, président de Charles Taylor.

Les opérations en cours

Sur Euronext Paris

Officiis Properties : le retrait obligatoire se dessine. Dans le cadre de son offre publique de retrait aux prix de 1,20 € par action et de 2,05 € par obligation convertible, qui se déroule jusqu’au 27 septembre 2019, REOF Holding a indiqué à Officiis Properties être en mesure de détenir 91,54 % de son capital et de ses droits de vote. Or REOF Holding a fait connaître son intention dans le cadre de cette OPR de mettre en œuvre, dès son issue, un retrait obligatoire si les actions non présentées à l’offre ne représentaient pas plus de 10% du capital et des droits de vote.

Hybrigenics : les actionnaires ont approuvé le projet de prise de contrôle. L’assemblée générale extraordinaire a approuvé l’apport partiel d’actif du pôle DMS Biotech, division de DMS dédiée aux biotechnologies, et sa rémunération par émission d’actions nouvelles d’Hybrigenics. A l’issue de l’opération, DMS Group détiendra 80% du capital d’Hybrigenics. Un commissaire à la scission et aux apports a été désigné et ses rapports sur la valorisation et la rémunération de l’apport ont conclu à l’équité de l’opération. Ce projet reste conditionné à l’obtention par DMS d’une dérogation de l’AMF à l’obligation de déposer une offre publique sur les titres Hybrigenics.

Sur les marchés étrangers

Kas Bank : l’OPA amicale de Caceis se terminera le 23 septembre 2019. Toutes les autorisations réglementaires requises dans le cadre de l’offre publique ont été obtenues, y compris les « déclarations de non-objection » de la BCE et de la Banque Centrale des Pays-Bas (DNB). Pour rappel, la filiale bancaire de Crédit Agricole S.A. spécialisée dans les services financiers aux investisseurs institutionnels, sociétés de gestion et grandes entreprises, offre d’acquérir chaque action au prix de 12,75 € par action, valorisant Kas Bank 187 millions d’euros. L’offre se terminera le lundi 23 septembre 2019, sauf prorogation. Le directoire et le conseil de surveillance de Kas Bank recommandent unanimement l’offre.

Bruxelles autorise sous conditions le rachat d’Innogy par E.ON. Ces deux entreprises sont engagées dans un échange complexe d’actifs. À l’issue de cet échange, E.ON se concentrera sur la distribution et la vente au détail d’électricité et de gaz, tandis que RWE sera principalement présente sur les marchés en amont de la production et de la vente en gros d’électricité. Après enquête, la Commission européenne a autorisé le rachat par E.ON des activités de distribution et de solutions pour les consommateurs d’Innogy, ainsi que de certains de ses actifs de production d’électricité. Cette autorisation est toutefois subordonnée au respect intégral de la série d’engagements proposés par E.ON.

Sortie de cote

Valneva confirme le retrait de ses actions de la Bourse de Vienne. Cette dernière a accepté la radiation des actions du marché officiel viennois dans une résolution datée du 18 septembre 2019. Les actions ordinaires et les actions de préférence de cette société de biotechnologie développant des vaccins contre des maladies infectieuses ne seront plus cotées à la Bourse de Vienne après le 20 décembre 2019. Elles continueront d’être négociables sur Euronext Paris. Toutes les actions de Valneva cotées à Vienne seront transférées automatiquement et gratuitement sur Euronext Paris. Les coûts de transfert seront pris en charge par Valneva.

A savoir

Casino confirme être entré en discussions avec Aldi France concernant l’acquisition de Leader Price en France métropolitaine. Une fois connus et pour autant qu’ils soient acceptés par le groupe de distribution, les paramètres de l’offre seront communiqués au marché. Le groupe Casino entend mener ces discussions dans le meilleur intérêt de Leader Price et de ses salariés, comme de ses partenaires. Les instances représentatives du personnel de Leader Price seront informées et consultées dès qu’un projet suffisamment avancé pourra leur être présenté, conformément aux obligations légales en la matière.

L’AMF lance une consultation publique sur les conditions de mise en œuvre du retrait obligatoire et l’expertise indépendante dans le cadre des offres publiques. Dans le contexte de la loi PACTE, dont les dispositions ont conduit à un abaissement du seuil de mise en œuvre du retrait obligatoire, l’AMF a constitué un groupe de travail réunissant les différentes parties prenantes, en charge d’améliorer la réglementation applicable au retrait obligatoire et à l’expertise indépendante. Les travaux de réflexion de ce groupe, présidé par MM. Thierry Philipponnat et Patrick Suet, membres du Collège de l’AMF, ont abouti à la remise d’un rapport comportant 18 propositions visant à renforcer la protection des actionnaires minoritaires et mieux garantir l’indépendance et la transparence de l’expertise indépendante. Pour consulter le rapport de l’AMF (38 pages)

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end heureux et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés