Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. OPA simplifiée en vue sur ITS Group, projet d’OPR sur la SIPH, sans oublier les opérations en cours (Altran, Millet Innovation, Coheris, M2i) : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

ITS Group : OPA simplifiée en vue au prix de 6,62 € par action. Les actionnaires de référence prévoient d’apporter leurs participations à une holding contrôlée par M. Bénard, PDG d’ITS Group. Si ces apports étaient réalisés, cette structure détiendrait 51,56% du capital de cette société spécialisée dans l’accélération de la transformation digitale. Par suite, elle déposerait donc un projet d’OPA simplifiée suivie, le cas échéant, d’un retrait obligatoire, au prix de 6,62 € par action. Ce prix représenterait une prime de 50,8% sur le cours de clôture au 16 octobre 2019 et une prime de 47,3% sur le cours moyen pondéré par les volumes à 3 mois. L’offre serait suivie d’un retrait obligatoire si les conditions légales et règlementaires sont remplies.

SIPH : projet d’offre publique de retrait à 85 € par action. La Compagnie Financière Michelin, qui détient de concert avec la SIFCA 91,60% du capital de ce leader de la production de caoutchouc naturel en Afrique, s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues au prix unitaire de 85 €, soit un prix identique à celui offert dans le cadre de l’OPA simplifiée qui s’est déroulée du 22 juin au 12 juillet 2017. Ce prix fait apparaître une prime de 4,9% sur le cours du 14 octobre 2019 et une prime de 6,1% sur la moyenne pondérée des 60 dernières séances précédant cette date. A l’issue de la clôture de l’offre, l’initiateur sollicitera la mise en œuvre d’un retrait obligatoire visant les actions SIPH non présentées.

Les opérations en cours

Altran Technologies : l’OPA est ouverte depuis le 16 octobre 2019. Et sa date de clôture sera fixée après réception par l’AMF des éléments justificatifs concernant l’autorisation de la Commission européenne au titre du contrôle des concentrations. Capgemini, qui détient 11,43% du capital, s’engage à acquérir chaque action Altran au prix unitaire de 14 €. Ce prix fait ressortir une prime de 24,7% sur le dernier cours du 24 juin 2019, dernière séance avant l’annonce de l’OPA, et une prime de 32,8% sur la moyenne pondérée des 3 derniers mois précédant cette date. Si les conditions requises sont remplies à l’issue de l’offre éventuellement rouverte, Capgemini a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Millet Innovation : l’OPA simplifiée se termine mercredi 23 octobre 2019. Curae Lab, qui détient désormais au moins 90% du capital de cette société spécialisée dans les produits de podologie vendus en pharmacies, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix de 20,20 €. Ce prix fait apparaître une prime de 13,5% par rapport au dernier cours avant l’annonce des négociations exclusives (17,80 €, au 7 juin 2019) et de 17,5% par rapport aux cours moyens pondérés des 60 séances précédant cette date. Si les conditions requises sont remplies, Curae Lab a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Coheris : l’OPA est rouverte jusqu’au 28 octobre 2019. ChapsVision, qui détient désormais 64,33% du capital de cette société spécialisée dans l’édition de logiciels dédiés à la maîtrise et l’optimisation de la relation client, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix de 2,27 € par action. Ce prix représente une prime de 27% sur le cours du 21 mai 2019 et une prime identique sur la moyenne des cours des 3 derniers mois avant cette date. A noter que l’initiateur n’a pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire.

M2i désigne un expert indépendant dans le cadre de l’OPE de Prologue. A la suite de l’ouverture d’une période de pré-offre le 11 septembre 2019, le conseil d’administration de M2i a décidé de désigner le cabinet Associés en Finance, représenté par M. Philippe Leroy, en qualité d’expert indépendant. Cet expert est chargé d’établir ce rapport dans la mesure où Prologue détient indirectement le contrôle de M2i et l’OPE envisagée serait suivie d’une fusion par absorption d’O2i dans Prologue, laquelle en constituerait une opération connexe.

Tours de table

Robertet : Firmenich International au-delà des 20%. Par suite d’acquisitions, ce groupe suisse, un des leaders mondiaux de parfums et d’arômes, a franchi en hausse le seuil de 20% pour détenir désormais 21,61% du capital et 11,26% des droits de vote de Robertet. A cette occasion, Firmenich International réitère les termes de sa déclaration d’intention effectuée le 26 septembre 2019, à savoir qu’il est « prêt à demeurer actionnaire minoritaire », mais qu’il « est aussi disposé à discuter amicalement d’une éventuelle augmentation de sa participation » et « étudiera la possibilité de prendre une participation de contrôle ». En tout état de cause, Firmenich envisage de continuer d’acquérir des actions, en fonction des opportunités.

DMS Group contrôle 80% du capital d’Hybrigenics qui détient 100% de DMS Biotech. Le conseil d’administration d’Hybrigenics a constaté la levée de l’ensemble des conditions suspensives et a donc entériné la finalisation de l’apport partiel d’actif du pôle DMS Biotech à Hybrigenics. Ce projet d’apport partiel d’actif avait déjà fait l’objet d’une approbation des actionnaires réunis en assemblée générale mixte. En outre, DMS Group avait obtenu, en date du 8 octobre 2019, une dérogation de l’AMF à l’obligation de déposer une offre publique visant les actions de la société Hybrigenics.

Tikehau Capital a réalisé avec succès la cession de 4,45% du capital d’Eurazeo pour un produit total de 224,3 millions d’euros. L’opération a été effectuée au moyen d’un placement privé auprès d’investisseurs institutionnels. Cette opération portera à 46 millions d’euros la contribution d’Eurazeo aux revenus du portefeuille de Tikehau Capital depuis le 1er janvier 2019. A l’issue de ce placement, Tikehau Capital conserve une participation résiduelle de 5,1% du capital d’Eurazeo et s’est engagé à ne pas céder sa participation résiduelle pendant une période de 90 jours.

A savoir

Le document d’enregistrement de La Française des Jeux a été approuvé par l’AMF en date du 17 octobre 2019, sous le numéro I.19-035. L’approbation du document d’enregistrement de FDJ constitue la première étape du projet de privatisation par voie d’introduction en Bourse sur le marché réglementé d’Euronext, à Paris. La réalisation définitive de cette opération est soumise à l’approbation par l’AMF du prospectus relatif à l’opération et à des conditions de marchés favorables. La souscription est prévue, rappelons-le, du 7 au 20 novembre 2019.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end paisible et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés